Dr Paule-Annick Ben Kemoun

Vice-présidenteMédecin ophtalmologiste  en milieu rural installée depuis 1984  en  Anjou,  d’abord   en secteur  1 (par  choix) .

Depuis 2017,  suite au  vote  de  la  loi  santé, j’ai décidé   de terminer  mon exercice  hors convention.

Mon implication  dans la défense de la profession est  ancienne et  ne  se  limite  pas à  ma  propre  spécialité. Je me suis toujours considérée comme « d’abord médecin » et donc solidaire de mes confrères quelle que soit leur orientation.

Jusqu’en 1995  j’étais  plutôt satisfaite de  mon exercice  solo.

Puis vint  la  constatation  d’ une injustice : la  non  revalorisation de  la  valeur  du  C  ou  CS  pendant  près  de  15  ans  et  d’un  abus  de  confiance :  la fermeture  de  l’accès  au  S2  Conséquence   indirecte  de  cette  dévalorisation du  métier :   aucun  espoir  de  remplaçant  ou  successeur.

J’ai  adhéré  à  un  syndicat  horizontal pendant  2 ans,   je  l’ai  vu  s’horizontaliser (comme  ses  petits  frères  dits  représentatifs)  dès la première miette obtenue (ou sans  d’ailleurs) … La  mise  en  lumière par  l’UFML-Syndicat   du  conflit  d’intérêt  majeur :  signature  de  la  convention  => subvention  au  syndicat  signataire fut  pour  moi  l’injustice de  trop.

J’ai  été  choquée  de  constater  que certains syndicats  horizontaux   faisaent de  plus   appel  à  des  sponsors (banques,  assurances,  chaines  hôtelières)

Je  me  reconnais donc  dans  les objectifs  de  l’UFML-Syndicat  et  particulièrement  les  points suivants :

  • Valorisation du  CS  à  la  hauteur  de  la  moyenne  européenne
  • Accès à  des  honoraires  libres   pour  tous 
  • Dénonciation du  lien   signature de  la  convention   => subvention
  • Refus de  la  ROSP  et  autres  forfaits   qui  rémunèrent  notre  obéissance  à  des  critères  administratifs   et  non  la  qualité  de  notre 
  • Suppression des  90   jours  de  carence  de  la  CARMF  en  cas d’arrêt  maladie

Je  suis bien  consciente   qu’en  face  nous  sera  opposé  une  fin  de  non  recevoir,  c’est  pourquoi  je  soutiens depuis  longtemps  l’idée   de «  renverser  la  table ».

Contrairement  aux  idées  reçues,   l’âge  ne  fait  pas  baisser  les  bras,  au  contraire. Je  n’accepte  plus  d’ obeir  à  ceux  qui  nous  insultent. L’âge  me  permet  juste  d’aborder  le  combat :  sereine,  calme  mais  aussi  très  déterminée.

Les  articles  de  notre  site  sont  le reflet de  cette  lutte  qui  est  aussi  et  surtout  la  votre.

Nous  alertons  nous  expliquons  nous  répondons  aux  questions.

Nous avons  besoin  de   votre  adhésion,  de  vos  idées, de vos  retours  et  de votre  implication à  nos  côtés.

Les  URPS  c’est  en  avril  2021   c’est  demain !!! 

Adhérez !  venez  grossir  nos  rangs !  Votez  pour  les  listes  UFML-Syndicat   dans  vos  régions,  nous  ne  signerons  pas, nous  allons  vous   défendre,   nous  renverserons  la  table. 

Dr  Ben Kemoun  / PABK 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?