Lettre ouverte au Dr Patrick Pelloux et au Dr Christophe Prudhomme