La manifestation a eu lieu et le temps est à son analyse et à la préparation de son lendemain

Jerome Marty

Jerome MartyA tous,

La manifestation a eu lieu et le temps est à son analyse et à la préparation de son lendemain.

La manifestation du 15 mars 2015 est une réussite sur bien des points :
Une participation exceptionnelle au regard d’une profession qui se mobilise peu : 50 000 manifestants, n’en doutons pas.

L’UFML sort renforcée de celle-ci, d’abord par la présence directe de nombre de ses adhérents et de soutiens aux idées qu’elle défend, observés tout au long du cortège et dont le point le plus significatif a été l’épuisement des tee-shirts mis en vente et de tous les accessoires UFML en moins d’une heure ! Le tee-shirt le plus répandu tout au long de la manif était le NO NEGO et des médecins qui portaient des tee-shirts MGF ou CSMF portaient des autocollants UFML !!!

Jour J

Le retrait de la loi est aujourd’hui majoritaire, nous l’avons vu clairement hier, y compris au sein du premier cortège où il était flagrant que la position de la base ne reflétait en rien celle des leaders.

La manifestation a été volée, avec un discours à l’arrivée qui ne correspondait en rien aux attentes, plat, mou, sur la forme et sur le fond, pragmatique et collaboratif alors même que la majorité des médecins toutes générations confondues prônent maintenant le retrait.

Une délégation a été reçue, elle comprenait MGF CSMF FMF SML BLOC REAJGIR SNJMG ANEMF ISNARIMG ISNI ISNCCA .La ministre n’a reculé sur rien, annonçant des amendements que Claude Leicher connaissait (elle l’a dit), les autres non, Claude Leicher de MGF a d’ailleurs revendiqué une position très réformiste et pour la loi amendée …par l’Etat!!!! La fermeté semble-t-il a manqué, même si la position sur le retrait a été évoquée par Eric Henri (SML), de fait isolé face à MGF en nombre avec ses soutiens habituels (REAJGIR SNJMG ISNARIMG).

Premier constat : les syndicats acceptent de s’asseoir avec REAJGIR et SNJMG qui n’ont rien à faire là, ne sont pas représentatifs et ridicules en effectif, faute de communication, faute politique…

2e constat : les syndicats n’ont pas mobilisé, c’est la base qui est venue (peu de tee-shirts CSMF, peu de MGF, une FMF inexistante).

3e constat : MGF et la CSMF sont en forte baisse, avec une profession qui s’en détourne, il n’est qu’à voir toutes les élections ordinales où l’UFML se présente : elle se place loin devant ces structures.

4e constat : les dirigeants des syndicats de jeunes prônent l’accompagnement de la loi (son aménagement), la base pour une grande partie, non !

Nous avons dès ce soir une réunion du bureau, j’ai débuté les appels aux différents présidents de syndicats afin de mettre en place force et actions pour les jours à venir et poser la communication.

Rien n’est fini, tout commence.

La loi de Santé dans son article premier prône une médecine aux ordres. Nous continuons.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?