Au bas de l’échelle

Jerome Marty

Jerome Marty

Face à toi, se tient ton ennemi, en pleine lumière, il ne se cache plus. Depuis plusieurs années il a construit patiemment un modèle sanitaire vertical. En bas de l’échelle tu ne décides de rien, tout juste peux-tu discuter au sein d’un périmètre qu’il a décidé, de maigres avantages dont il tirera profit. Chaque jour, il se renforce à force de décrets et de strates administratives ; tu es en bas de l’échelle il t’écrase. A  chaque quinquennat, il a  commis des lois qui sans le dire, presque imperceptiblement, ont élevé des barrières, restreint ton espace, et, d’Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie en loi HPST, de ROSP en Loi santé tu es devenu prisonnier de ton exercice…

Il t’a accusé sans relâche : tu prescris trop et mal, tu ne te formes pas, tu es responsable des inégalités sociales, et des renoncements au soin, tu coûtes cher, trop cher, tu refuses les CMU, tu es raciste, et, sans aucun sens civique, tu es responsable des déserts médicaux ! Il a ainsi justifié son coup de grâce : l’état responsable de la politique de santé ! Tu resteras en bas, obéissant, tu feras où on te dit de faire, entre HAS et ARS, mutuelles et assurance maladie. En pleine lumière, il ne se cache plus ! “C’est la fin de la médecine libérale et c’est une bonne chose ” a affirmé l’une des têtes de l’hydre ! Tu n’existais déjà plus pour lui ! Il a, aux yeux de tous, supprimé ta liberté de prescription contre quelques forfaits, ta liberté d’installation, ta liberté d’être honoré, il a déchiré tes valeurs, volé ton secret, il supprimera ta liberté de mode d’exercice, la liberté de te choisir, il l’a dit, écrit… Il te méprise, il te hait parce que tu n’es pas fait de sa chair. Tu sais les différences, le doute, l’humilité face à la maladie, la force face au renoncement. Tu sais les regards, la peur, l’espoir, la confiance, la responsabilité individuelle, tu t’adaptes, et malgré tous ses efforts, autour de l’échelle les gens te respectent, et parfois même t’écoutent ! Il te méprise, et signe avec certains de tes représentants des accords qui font office de pacte d’abandon…Il achète la paix sociale, il t’achète…Tu es un objet sur le marché politique … Tu regardes en haut… Quelques marches à monter, juste une question de dignité, d’honneur, juste lever les yeux, la tête, se lever, la médecine est tienne, oh pas au sens de propriété, non, elle fait partie de toi, elle est toi ! Tu la diriges et on ne décide pas de ton chemin, que l’on soit responsable politique, administratif aux ordres ou président de syndicat signataire. Autour de toi, peut être vont ils se lever, peut-être, après tout quelle différence ?  Une question d’honneur, de dignité est toujours une action individuelle. Le 17 09 à Paris l’UFML organisera son AG, il sera alors temps de regarder autour de toi, si eux aussi se sont levés, et si ensemble,  nous renversons l’échelle.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?