Des masques !!!

Les  généralistes vont  jouer  un  rôle central dans  la  recherche des  patients  atteints  du  Covid 19 et  leurs  contacts,  et  vont  examiner  la  majorité  des patients.

L’UFMLS  remarque :

  1. les pharmaciens ont le droit de vendre des masques sur leur stock personnel.
  2. les dotations d’État pour les médecins passent à 24 masques par semaine mais toujours pas de FFP2 ( le «si disponible ») reste la règle
  3. De nouvelles professions du soin accèdent aux masques
  4. les FFP2 sont toujours réservés aux gestes invasifs et à la kinésithérapie respiratoire…
  5. Les patients diagnostiqués Covid19 pourront obtenir un masque sur prescription médicale et sur présentation d’un test RT PCR positif.

Les médecins généralistes, l’UFMLS le rappelle depuis le début de la crise, sont amenés à examiner les cas les moins symptomatiques comme les plus symptomatiques, ceux sont eux qui prennent la décision d’hospitaliser les patients lorsque leur état le nécessite en collaboration avec leurs consœurs et confrères hospitaliers.

L’UFMLS le dit avec la plus grande gravité : nous ne revivrons pas les situations passées où les médecins de ville munis d’un simple masque chirurgical voyaient arriver des ambulanciers sous contrat avec le SAMU bénéficiant de protections totales et de masques FFP2 pour prendre en charge le patient qu’ils hospitalisaient.

L’UFMLS demande à ce que les généralistes soient munis de masques FFP2 seuls à même de les protéger face à une affection dont une des voies de transmission semble être l’aérosolisation comme l’ont dit  le conseil scientifique, et  notre Ministre Olivier Veran  le 13 Mars 2020.

Pour les patients diagnostiqués Covid19 + l’UFMLS s’étonne que la remise de masques chirurgicaux soit liée à leur présentation d’un test RT PCR positif alors que celui-ci présente un taux de faux négatifs non négligeable et demande que le diagnostic basé sur l’expertise du médecin généraliste suffise.

L’UFMLS le rappelle le test RT PCR est un test de dépistage et non un test de diagnostic.

L’UFMLS demande au Ministère de la santé de fournir dans les plus brefs délais les moyens de protection adaptés aux soignants du premier rideau.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?