La démocratie vue par le directeur de l’Assurance Maladie : une démocratie unijambiste – communiqué de presse du 3 janvier 2023

Thomas Fatome

@Capture d’écran FranceInfo

Depuis plusieurs jours et à plusieurs reprises, le directeur de l’Assurance Maladie Thomas Fatome s’est exprimé dans la presse en revendiquant une différence de traitement des organisations syndicales par la structure qu’il préside.

Ainsi sur France info le 2 Janvier 2023, il déclare « Les principaux syndicats avec qui nous négocions n’ont pas appelé à la grève, il faut le souligner. Ils ne portent pas cette revendication d’augmentation de 50 euros qui ne correspond pas à leur aspiration. »

L’UFML-S rappelle qu’elle est le deuxième syndicat poly-catégoriel Français, qu’elle dirige l’URPS d’île-de France, première région de l’hexagone en nombre de médecins. La CSMF ne doit sa première place qu’à ses scores réalisés dans les DOM-TOM.

Pour nous, cette classification dont use le directeur de l’Assurance Maladie, tant à laisser croire que les dés de la négociation conventionnelle sont pipés et que des discussions se poursuivent en petit groupe à l’abri des regards, ce ne serait pas la première fois selon de vieux habitués de ces négociations.

Au-delà, il est extrêmement curieux de voir le directeur de l’Assurance Maladie jouer les attachés de presse de la CSMF et de MG France, un attaché de presse qui outrepasserait son rôle de plusieurs longueurs lorsqu’il affirme « cette revendication d’augmentation de 50 euros qui ne correspond pas à leur aspiration ». Nous doutons que les adhérents de la CSMF et de MG France soient contre l’obtention de tarifs de bases à hauteur de la moyenne européenne…

Nous demandons au directeur de l’Assurance Maladie de cesser ce jeu antidémocratique et de respecter ses partenaires sociaux s’il ne veut pas briser la dynamique conventionnelle.

L’UFML-S appelle le directeur de l’Assurance Maladie à se concentrer sur le fonctionnement de ses services tout au long de ses négociations en veillant notamment à la distribution des documents de travail plusieurs jours avant chaque réunion et non le jour même comme cela semble être la règle.

Jérôme Marty

Président UFMLS

Relations presse :

Laurent Payet /Sagda Draz/ Langage et Projets Conseils

laurent@lp-conseils.com / sagda@lp-conseils.com/ 01 53 26 42 10 / 06 89 95 48 87

UFML syndicat : le syndicat de l’union française pour une médecine libre

1 Commentaire
  1. Gendarme 2 semaines Il y a

    Le deconventionnement des médecins reste une arme lourde, surtout si tout un bassin de population le réalise…cela avait failli être le cas il y a plus de 12 znsxdzns certzinsxtrrriyoires bretons…
    Nous nous rapprochons de la chose…
    Les malades qui viennent à nous pour 50 % minimum n’ont plus de medecins traitants et très officiellement le remboursement dans ce cas se fait sur la base de 6,50 euros..! Et il convient pour tous d’informer et de questionner nis malades sur cette éventualité …

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2023

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Ouvrir la discussion
1
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour,

comment puis-je vous aider ?

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?