Fichage des patients: vers un scandale politico-sanitaire? Communiqué de presse du 24/04/2019

L’utilisation du dispositif SI-VIC lors des manifestations liées au mouvement des Gilets Jaunes continue, malgré les alertes lancées le 13 avril auxquelles l’UFML-S a participé.

Le Canard Enchainé du 24 Avril prouve documents à l’appui que les patients sont fichés de façon précise : identité, adresse, numéro de téléphone, nature des blessures…

Ce qui contredit formellement les déclarations communes de l’ARS Ile De France et de l’APHP du 20 avril 2019 :

« Les informations qui figurent dans Si Vic sont : numéro d’identification AP-HP, sexe, date de naissance / tranche d’âge, nom, prénom, nationalité, adresse et des données relatives à l’hospitalisation (heure d’arrivée, site, statut , retour à domicile, décès, hospitalisation …) et le cas échéant personne à contacter. Dans le respect du secret médical, il ne comporte pas de données médicales, c’est-à-dire aucune donnée sur la nature des blessures prises en charge. »

Face aux éléments rendus publics par le Canard Enchainé , l’UFML-S renouvelle sa demande d’explication auprès de la ministre de la Santé.

L’organisation de la déchirure du secret médical par les services du ministère de la Santé et son relais par l’administration hospitalière, tels que décrits dans l’article, imposent ces éclaircissements , tant les faits relèvent de la plus grande gravité.

Deux questions primordiales se posent:

  • Les patients ont ils été systématiquement et méthodiquement questionnés quant à leur autorisation à l’exploitation de leurs données personnelles et à leurs destinations ?

  • Des données médicales non anonymisées ont elles été exploitées par des professionnels hors du champs du soin ?

L’UFML-S demande que toute la lumière soit faite sur l’utilisation du dispositif SI-VIC lors des manifestations des Gilets Jaunes du 8 et 15 décembre, 16 et 23 Mars, 13 et 20 avril.

S’il apparaît que les services de l’Etat ont sciemment bafoué le secret médical , la profession médicale devra en tirer les conséquences et demander la démission des plus hauts responsables de ce scandale politico-sanitaire.

Union Française pour une Médecine Libre – Syndicat,  4 rue Brochant- 75017 Paris

www.ufml-syndicat .org

Contact presse UFML-S : Véronique Molières – 06 82 38 91 32
Dr Jérôme  Marty : Président        Dr  Valérie  Briole : Secrétaire  générale
Dr Lamia  Slitine : Trésorière
Dr Paule-Annick Ben Kemoun      Dr  Jacqueline Goltman    Vice présidentes
Dr Franck Chaumeil                        Dr  David Schapiro             Vice Présidents
Dr Maxime Balois                                   Dr Henri Guérini Vice Présidents
Dr Stéphan Meller : Secrétaire général adjoint

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?