Godillots ?

Jerome Marty

Jerome MartyA tous

Quelques mots….

Mardi 24 novembre, la loi de modernisation de la Santé repassera à l’Assemblée nationale en deuxième lecture.
Nous en sommes là, mardi 24 novembre point d’orgue de l’insulte aux médecins et aux soignants, validation du déshonneur pour chaque député qui prendra la décision de voter cette loi.
Au-delà du dégoût, de la nausée que nous inspire cet acte en tout point dégueulasse… Un acte qui tire profit d’une réalité épouvantable, éprouvante pour tous nos concitoyens.

Les médecins et les soignants ont mis leur lutte en parenthèse, ils ont stoppé, aidé, respecté, et dans le même temps la ministre de la santé a pris la décision de poursuivre l’examen de sa loi.
Il est pourtant une réalité : la très grande majorité des soignants est contre cette loi, contre cette ministre et il eut suffi de 24 à 48 h d’arrêt d’activité de plus pour que la maison Touraine s’effondre.
Marisol Touraine le sait, nous le savons !
Elle sait que le drame a sauvé sa loi, (j’entends déjà le coeur des outrés tenter de renverser l’insulte, basta, je poursuis) et, parce qu’elle le sait, sa décision de poursuivre l’examen de la loi confine à l’ignominie.
La loi va être examinée en deuxième lecture mardi 24 novembre. Nous sommes samedi 21 novembre : où sont les responsables des syndicats ?
Notre position n’a pas changé : moratoire ou retrait.
Parce que nous nous battons pour nous et pour ceux qui sont, ceux qui font l’avenir de la médecine.
Certains, les noms sont inutiles, ne pensent qu’URPS, convention, discussions, comme si la loi ne pouvait être qu’un mauvais souvenir qui affecte l’instant sans impacter l’avenir.
Il n’est que deux explications à une telle inversion des priorités : l’aveuglement de l’égo, le poids économique des signatures.
L’UFML n’accepte pas l’abandon des médecins et des soignants pour des intérêts personnels ou boutiquier !
Nous le réaffirmons ici, la loi de modernisation de la Santé fera des responsables syndicaux des marionnettes. Ceux qui annoncent pouvoir discuter la loi en négociation conventionnelle ont simplement déjà accroché leurs fils….
L’UFML appelle tous les médecins, tous les soignants à leur responsabilité devant l’histoire.
La loi de modernisation de la Santé va faire plus que décider de votre avenir, elle construira votre avenir.
Effecteur de soin aux ordres, assujettis du financeur, rouage d’un système, comment nous jugeront ceux qui, encadrés, se souviendront de la médecine libre? Comment nous jugeront nos enfants ?
Nous sommes responsables de la résistance à cette loi, quelle que soit la gravité du moment et devant l’histoire nous devons continuer.
Je vous appelle à un nouveau mouvement, les dates vont être finalisées rapidement.
Le jeu du gouvernement est de masquer le calendrier législatif.
Nous nous adapterons.
L’UFML est née du combat, elle a grandi en résistance, elle vous appelle à la lutte !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?