“Vous les avez vues ces mains ?” Lettre ouverte aux porteurs de certitudes

2001

Vous les avez vues ces mains ?

Je me souviens de cette question accentuée  par ces mains largement ouvertes et par un regard fixe, vers cet outil indispensable au soin, posée par un confrère chirurgien à un journaliste qui parlait d’économie de la santé…

 

2017

Vous les avez vues ces mains ?

Tout est dans cette simple question.

Ces mains de médecin, d’infirmière, de kinésithérapeute, d’aide-soignante….

Vous les avez vues ces mains ?

Cette question est à la fois violente et douloureuse à l’heure où la doxa parle de télémédecine et de miracle numérique, alors que notre population vieillit parce que notre société avance et repousse chaque jour  un peu plus l’échéance.

Vous les avez vues ces mains ?

J’ai pensé à cette question en voyant ce soir cette patiente âgée s’étouffer, cette patiente que nous avons aspirée, libérant ses voies aériennes, cette patiente dépendante, en détresse soudaine autour de laquelle ces mains de soignants ont agi…prolongement de savoir et d’humanité…

Ces mains que jamais l’écran ne pourra remplacer.

J’ai pensé à cette question, à ce geste, à ces paumes tournées vers le ciel à la fois supplique et offrande, parce que je vois comme tous ceux qui soignent, le grand âge être toujours plus présent, et la fragilité appeler ces mains.

Vous les avez vues ces mains ?

Regardez-les ! Elles soignent vos grands-parents, elles soigneront vos proches, vous peut-être demain.

Ce n’est pas le télémachin qui fera face  à l’impact du vieillissement et le vieillissement c’est moi, c’est vous demain !

Il faudra des mains, toujours, pour accueillir la vie, pour soigner, soulager, accompagner.

Il faudra des mains. Des mains que les adorateurs d’écrans cherchent aujourd’hui à effacer pour masquer le mépris avec lequel les soignants sont traités.

Des millions d’euros levés pour l’écran, le numérique, le télémiracle propre et aseptisé, et rien ou si peu pour les mains qui oseront plonger là où les techniciens, les techno, n’oseraient plonger le regard.

L’écran n’est rien d’autre qu’un outil, le télémachin un complément possible, mais en bout de chaîne il y aura toujours, il faudra toujours, des mains …

N’en déplaise aux vendeurs de certitudes, ce sont ces mains la seule vérité, le seul socle.

Ces mains qui se serviront peut-être de l’écran mais qui ne seront pas remplacées par l’écran.

Alors que les soignants s’épuisent, en ville comme à l’hôpital, que les déserts gagnent tous les territoires…

Vous les avez vues ces mains ?

Cette question est là, intemporelle et cruciale, posée aux responsables politiques d’aujourd’hui comme de demain.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?