Lettre ouverte à Olivier Véran – Dr Renaud Miller

Logo UFMLS

 

Monsieur le Ministre, cher confrère,

après vous avoir assidûment écouté pendant la crise, nous avons également écouté votre audition par la commission d’enquête du Sénat sur l’influence des cabinets de conseils. Sans même parler du scandale sous-jacent de détournement d’argent public en remerciement de la campagne gratuite de 2017, arrêtons nous sur la mission de base et sa rémunération évoquée durant cette audition :
– Pourquoi a-t-on besoin d’embaucher un privé étranger pour surveiller le travail reconnu d’une structure d’état (Santé Public France)? Quelle est l’utilité et la valeur ajoutée d’un col blanc statique qui “transmet” un pdf officiel, à l’heure où on manque de soignants sur le terrain ?
– Admettons que sa mission soit d’importance, admettons. Quel est le CV de ce non-soignant, pour mériter une rémunération à 5 chiffres pour quelques heures de réunion ? Rappelons que dans le même temps les soignants les mieux payés actuellement l’ont été en centre de vaccination (105€/h pour les médecins, 55/h pour une IDE), pendant que les autres libéraux continuent de prétendre à des honoraires au plus bas de l’échelle européenne, soit une fraction du tarif horaire du conseiller américain, dont je n’ose calculer le taux horaire indécent.
– Quel est le niveau de responsabilité de ce conseiller qui regarde le travail de nos spécialistes épidémiologistes et recopie ou transmet un pdf ? Tous les jours, vos soignants engagent leur responsabilité pénale pour un tarif misérable en soignant la population : des infirmières en réa manient des produits létaux en cas d’erreur de dilution, des infirmières libérales gèrent des diabètes et leurs hypoglycémies, des médecins engagent leur responsabilité à chaque prescription et des régulateurs risquent le tribunal à chaque appel de nuit profonde pour un tarif horaire qu’un conseiller de cabinet n’accepterait même pas pour pondre un PowerPoint sans conséquence létale.
– Quel est le niveau d’expertise de ce conseiller du privé ? Vous avez sollicité des salariés de cette entreprise étrangère, alors que vous avez des doctorats de terrain et des soignants diplômés d’état qui n’ont pas été écoutés pendant cette crise. Mais lui en particulier, quel est son CV justifiant cette “surveillance” de Santé Publique France ? Quel diplôme justifie une rémunération décuplée par rapport à un doctorat médical français ayant sacrifié plus de 10 ans de sa vie pour sa formation et ayant fait tourné les hôpitaux périphériques pendant 6 à 8 ans ? Ce conseiller privé a-t-il exercé en désert médical avant de prétendre à de tels revenus ? Vous comprendrez à quoi nous faisons référence.

Cher confrère, les soignants ont ressenti pendant cette crise sanitaire un profond mépris et un manque de considération, des sentiments qu’ils avaient déjà depuis des années au regard de leur rémunération indécente et de leurs conditions de travail indignes d’un tel pays, mais la crise a exacerbé ces situations et ces sentiments.
Que vous ne voyiez rien de choquant à dilapider l’argent public dans des missions douteuses pendant que vos consœurs et confrères demandent des moyens, des créations de postes et une rémunération à la hauteur de la moyenne européenne, remet en cause votre statut ministériel comme déontologique.
Pensez à l’aide-soignante dévouée malgré son salaire honteux, et aux autres soignants qui sont à 110% de leur capacité depuis 2 ans: vous leur devez des explications, des excuses, et des actes forts:
créez des postes (de soignants, pas d’administratifs!), créez des lits, donnez des moyens, revalorisez les salaires des hospitaliers et les cotations des libéraux, et arrêtez de leur faire perdre du temps en réunionites estampillées ARS.
Sans réponse de votre part, comptez sur notre mobilisation.

Confraternellement,

Dr Renaud MILLER

https://www.tiktok.com/@politiqueconcervatrice/video/7062577725030092037

10 Commentaires
  1. Didout 4 semaines Il y a

    Tellement vrai ! tout ce que je pense clairement exprimé

  2. Anne-marie Feraud 4 semaines Il y a

    Voilà la vérité et l explication de la dégradation du système de santé, mais ça fait plusieurs années que ça dure et le souci est que ça s aggrave d un gouvernement au suivant…

  3. minotti 4 semaines Il y a

    Bravo
    A publier partout

  4. CAMUZET 4 semaines Il y a

    Jpc
    37 ans d activite liberale et le declin de notre medecine arrive a grands pas …. par 1 mille feuille administratif bureaucrate .depensier avec autant de structures purement comptables .QUE DES VERITES …..A NOUS LES SOIGNANTS DE TERRAIN DE NOUS PRENDRE EN CHARGE ….

  5. Cannone 4 semaines Il y a

    Tout à fait juste et clairement exprimé.
    C est scandaleux. La France est devenue une bombe à retardement.

  6. Maiffredi 4 semaines Il y a

    Oui à publier partout
    Parlons aussi de la somme déposée par l’état pour Segur : magnifique vitrine informatique mais de moins en moins de soignants !! Et même plus de secrétaires pour répondre au téléphone

  7. Maiffredi 4 semaines Il y a

    Oui à publier
    Parlons aussi de la somme déposée par l’état pour Segur : magnifique vitrine informatique mais de moins en moins de soignants !! Et même plus de secrétaires pour répondre au téléphone

  8. F Y. 4 semaines Il y a

    Tout est juste et reste modéré Mais tout cela est connu du ministre….pas besoin d experts US. Après reste la même surdité que dans l ancien monde…

  9. Nicolas B 4 semaines Il y a

    Créer des postes ! Ça me fait rire ! Avec tous ces postes vacants ! Faudrait surtout penser à les rendre attractifs !
    (Excusez-moi pour ce blasphème : penser !)

  10. lgb 4 semaines Il y a

    en 1990 Le C était à 100 francs 15 euros
    en 2022 le C est à 25 euros
    +10 euros en 30 ans tout est dit !

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

©2022

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?