Effondrement en vue – Billet de Jérôme Marty Président de l’UFMLS

Conférence de presse COVID 19

Ce billet s’adresse à celles et ceux qui exercent en clinique … et, au-delà, à vous tous…

A l’heure où l’on ne trouve plus de médecins, plus d’infirmières, plus d’aide soignantes…

A l’heure où l’on ne sait parfois pas comment la garde de nuit de tel ou tel service pourra être assurée.

A l’heure où les soignants qui restent s’épuisent à soigner pour deux, pour trois pour quatre.

A l’heure où nous exerçons en « mode dégradé ».

A l’heure où l’intérim devient la règle.

A l’heure où l’intérim devient carence.

A l’heure où l’on ferme des dizaines, des centaines de lits, des services de soins, des blocs, par manque de soignants.

A l’heure où malgré tous les efforts, la maltraitance de nos patients se fait jour.

A l’heure où tout s’effondre…

Les ARS, l’administration, nous demandent sous délais contraints de remplir toujours plus d’enquêtes, de CPOM en IPAQS, d’IFAQ en Ségur numérique…

L’administration relance tous les processalacon qui norment et mesurent nos exercices…

Ces gens sont fous !

Ils n’ont rien appris de la crise.

Nous ne pouvons plus soigner sainement.

Nous exerçons parfois la peur au ventre.

Et ils mesurent, notent, menacent.

Et nous acceptons…

A l’hôpital, en clinique, les plans blancs se multiplient …

Ça ferme, ça s’effondre.

Et ils nous demandent de justifier nos exercices et entendent faire comme si de rien n’était.

Par rapport à cela, le silence des fédérations hospitalières est assourdissant.

Les groupes eux l’accompagnent…

Je ne peux me résoudre à ce massacre …

En ville, la même pénurie, le même épuisement…

Et des actes médicaux que l’on donne à faire à l’une ou à l’autre profession …pour moins cher… » « Ça fera bien l’affaire, ça tiendra bien encore un peu… »

On manque d’ophtalmos, « bah, les orthoptistes prescriront des lunettes, le patient ne verra pas d’ophtalmo pendant des années … et alors ?, pourvu que le système tienne encore quelques années… »

Donnons la médecine à Pierre, Paul, Jacques, Caroline ou Marie, ils ne sont pas médecins, quelle importance, ça tiendra bien encore un peu…

Des cabines de téléconsultations dans les pharmacies en face du cabinet du docteur, ou au monoprix,

Des plateformes QARE ou LIVI de médecine hemianopsique et low cost.

Ça tiendra bien encore un peu…

Alors on rend les médecins « responsables de leurs territoires » au sein des CPTS, on les faits contractualiser sur la réponse aux soins non programmés, sur l’assurance pour chaque patient d’avoir un médecin traitant…

Alors on crée des SAS où l’hôpital est plus rémunéré pour ne pas examiner le patient qu’il va renvoyer, que le médecin de ville qui va le recevoir.

Alors on autorise et on finance les centres de santé de Ramsay ou Elsan pour qu’ils multiplient leurs centres de santé partout, on les paye sans compter, et on finance à découvert la casse de la médecine libérale, la casse de la médecine tout court.

Alors on va relancer le tiers payant généralisé dernière pierre pour enterrer le paiement à l’acte, porte ouverte à la toute puissance de l’assurance maladie devenue le financeur du soin, ou de l’assurance privée : « je paye donc je décide ». « Tu veux être payé ? remplis ces enquêtes, contractualise, certifie ton exercice, entre dans des process »… Une médecine de pions impersonnels, que l’on déplace. Un médecin aux ordres et obéissant… une caporalisation de la médecine.

Une chose … dans un groupe de chose au sein d’un centre de santé, dans une CPTS, qui bosse pour RAMSAY ou KKR ou QARE ou AXA…

Cet effondrement, ces dérives mortifères, cela fait des années que nous les annonçons.

Dès 2012 sur le TPG, la financiarisation du soin, la montée des groupes financiers, des fonds de pension, la perte de sens face à la lourdeur, et la déconnection de l’administration, les burn out, les suicides…des années …

Des années que nous dénonçons des conventions minables qui méprisent nos exercices, qui méprisent ce que nous sommes.

Des années que nous demandons à cette profession de se lever.

Des années… que d’actions en actions, de communiqués en mobilisation nous faisons le terrible constat de son apathie, de son acceptation… des années…

Des années ou nous avons appris, que la profession ne bouge pas tant que la menace est dans les cartons, ne bouge pas tant que la menace est a l’état de projet, ne bouge pas tant que la menace est juste annoncée, ne bouge pas tant que la menace n’est pas concrétisée.

Certains hurlent au mouvement et, parfois, pas toujours, ils y participent…

Et lorsque la menace est là, lorsque chacun est touché, là, la majorité bouge … avec le risque que le moment soit passé.

Nous n’avons plus le temps…

Il n’est pas d’effondrement qui ralentisse.

La politique sanitaire ne sera que continuité, et de réforme en réforme, de loi en loi, de décret en décret nous perdrons notre capacité à nous opposer… Un pion ne s’oppose pas, un pion ne décide pas…

C’est à partir de ce constat que nous portons l’idée des assises du deconventionnement comme arme de négociation massive.

Ils font sans nous, montrons notre capacité à faire sans eux…

Et si la profession revendique sa volonté de se lever, si du terrain montent les signaux du réveil, alors nous travaillerons à toutes les autres solutions : arrêt global, départ de France…

En ce qui nous concerne nous sommes prêts, la profession dans son ensemble, elle, ne l’est pas…

Qu’elle le soit, nous agirons…

Il suffit parfois de rien, une étincelle, un tiers payant… et…

Dr Jérôme Marty

Président UFMLS

 

9 Commentaires
  1. SILVERT 2 semaines Il y a

    c est tellement vrai tout cela
    et toutes ces rustines n y changeront rien
    si ce n est d épuiser un peu plus les acteurs actuels et d en faire réver quelques autres

  2. carapina 2 semaines Il y a

    Et pourquoi pas le secteur 3 pour les libéraux? et pourquoi nous restons les esclaves de la CPAM??? Les médecins sont-ils de vrais libéraux? Nous ne sommes pas des pions, et rien ne nous empêche de quitter ce système de soin privée ( cpam est privée) pour exercer notre Art, a notre rythme, dans de bonne condition pour nous et pour les patients.

  3. françoise sanquer 2 semaines Il y a

    courage , Jérôme, pour ma part j’ai démissionné même de la réserve sanitaire et de la croix rouge auxquelles je croyais pourtant ..

  4. Od 2 semaines Il y a

    L’obligation vaccinale sonne le glas de la profession…grosse erreur …de nouveau on s’est laissé diviser et on se fait bouffer…ça accélère notre déclin, mérité en l’occurrence

  5. Od 2 semaines Il y a

    ITALIE
    Le tribunal de Padoue abolit l’obligation de vaccination pour les professionnels de la santé.
    Écoutez bien: les garanties des vaccins sont proches de ZÉRO .
    databaseitalia.it/fr/garanzia-de…
    Comme quoi tout finit par arriver…la même abolition chez nous permettrait la réintégration de milliers de personnes fort utiles et marquerait un coup d’arrêt à cette politique qui consiste à se coucher devant les technocrates et à renier nos valeurs

  6. Luca 2 semaines Il y a

    Bonjour
    Vous avez encore un espoir… moi je n’en ai plus.Cela fait des années que je dis autour de moi que nous allons vers une mutualisation de la médecine, cela fait des années que j’ai refusé les rostraux simplement en écrivant une lettre recommandée à la cpam…. et que mes confrères me considèrent comme une idiote et quelques-uns comme courageuse ……
    Nous allons vers une suppression de la sécurité sociale, des 35 heures des congés payés ,du chômage…mais personne ne réagit……
    Nous sommes dans une société de consommation du tout tout de suite et du chacun pour soi… et cela convient à la majorité des patients et des médecins
    La catastrophe est amorcée

  7. Honorat 2 semaines Il y a

    Ça fait 35 ans que je me bats contre tout ça
    Dans ma spécialité PTL l individualisme est la réalité quotidienne
    Tant pis pour eux
    Les groupes vont les bouffer
    Et qui sait un jour les groupes diront au gouvernement
    La MCO ça ne rapporte pas assez
    On arrête demerdez vpus avec vos hôpitaux on vous donne les clés on fait du vieux de la rééducation

  8. Grimberg 2 semaines Il y a

    Mr Marty
    L’obligation vaccinale pour les soignants, alors qu’il apparaît de plus en plus que ce “vaccin” n’empêche ni la contagion ni la contamination, et la scandaleuse mise à pied SANS salaire de plus de 15000 soignants ne vous ont pas fait beaucoup réagir dans les médias….Quand on appelle à voter pour ceux qui sont co-responsables de ce système et n’en souhaitent que l’écroulement pour le plus grand bénéfice des groupes d’assurance privée qui n’attendent que cela pour faire main basse sur le système français de soins, on ne s’étonne pas ….mais vous n’êtes pas à une contradiction près et il fallait participer à la quinzaine anti-fasciste chère à Philippe Muray que vous n’avez probablement pas lu mais que je vous conseille de lire…

  9. LIGER 2 semaines Il y a

    Je lis le mail de Grimberg ci-dessus et je me dis que comme toujours, il n’y a que ceux qui ne font rien qui peuvent critiquer. c’est ainsi qu’ils déchargent leur colère et leur mépris sur les mauvaises personnes, du haut de cette position inattaquable. Telle est malheureusement leur unique et toxique participation au système social…

    Bref, moi, je vous remercie Mr Marty. Je vous remercie pour votre implication, votre énergie à faire entendre les vrais problèmes de notre système de soins… Même si je ne crois plus qu’il soit possible de remédier à cette évolution, car elle me semble inexorable, compte tenu des intentions (affirmées ou plus souvent dissimulées) de la politique actuelle.
    Je suis effaré de la placidité avec laquelle mes confrères acceptent et s’adaptent : Les plus jeunes y cherchent leur place, du mieux qu’ils peuvent, sans se rendre compte qu’en mettant un pied dans l’embarcation, ils ne pourrons bientôt plus éviter d’y mettre le 2ème, sauf à tout perdre. Les plus anciens partent prématurément en retraite… Moi-même, 60 ans, réfléchis à un “recyclage” où je ne ferai que des gardes et de la régulation … les prochaines mesures, comme le TP généralisé, me donneront certainement le coup de pouce pour passer à l’acte.
    Bon courage Mr Marty, peut être que votre persévérance me permettra de prolonger mon activité de “vrai médecin” ! Alors je vous en remercie !

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

©2022

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?