Loi de santé : les sénateurs de droite se posent en « sauveurs » de la médecine libérale