Deuxième avis ALACON

Dominique Thiers BautrantRevenons sur le pitoyable épisode de “deuxiemeavisALACON “.
La cofondatrice de ce site est aussi celle de CoactisSanté, société très investie dans l’accès aux soins pour tous et notamment aux personnes handicapées, militant pour le développement de ” centres de santé ” répondant aux attentes des professionnels et des patients.
Le concept : la Santé doit être accessible à tous, il faut à la fois répondre aux attentes, améliorer l’image des centres trop souvent assimilés aux dispensaires et utiliser toutes les innovations techniques. Ceci ne peut se faire qu’avec une gestion et un pilotage, sous la forme d’une dynamique managériale.


Rien à redire.
Ces idées d’une ” Santé conceptualisée, managérisée, pilotée, gérée, et accessible à tous ” sont excellentes. Tellement excellentes que l’on s’étonne de ne pas y avoir pensé avant…
Je vous invite à aller lire la charte de CoActis, on croit rêver, c’est le préambule de la loi Santé.

Comme vous pourrez le constater sur la photo ci-dessous, Ordre des Médecins, Mutualité, ARS et autres financeurs et organisateurs des soins sont partenaires de la société sur leur projet BD relatif à l’aide aux personnes handicapées. Les partenaires des ” autres projets ” sont plus financiers (photo 2). Néanmoins, sans faire d’amalgame, il est clair que c’est l’ensemble de la société qui bénéficie d’une oreille complaisante des tutelles.
Dès lors, et surtout du fait de la présentation de la loi Santé, qu’est-ce qui empêchait ces géniaux concepteurs de pousser encore le ” concept “. Assurées que la plèbe serait accueillie dans des centres de Santé dépoussiérés et repeints de neuf, les tutelles ne verraient certainement aucune objection à ce qu’un service supplémentaire se développe, et nous voilà avec‪#‎deuxiemeavisàlacon, qui n’hésite pas à se prévaloir du soutien de ces dites tutelles.
Il me sera assez difficile de développer la partie ” professionnels de santé” dans ce bref exposé, puisqu’ils sont somme toutes assez peu cités ou consultés.
En effet, ignorés à défaut d’être méprisés, ils ne feront l’objet que de ” gestion” et ” vigilance «.
Vigilance qui n’ira pas jusqu’à vérifier l’adéquation de ces manœuvres avec le Code de Déontologie.
Tandis que la masse des soignants sera engloutie dans une ” dynamique managériale” les ” experts” donneront de très sélectifs conseils à 295 euros, achevant d’enterrer le médecin traitant ou premier recours qui aura néanmoins la charge de transmettre à cette élite toutes les données de santé du patient ainsi pigeonné.
Merci à tous les partenaires, merci à tous ceux qui ont rêvé puis appliqué ce concept d’aider l’Etat dans ses exactions contre les professionnels de santé et les patients incomplètement informés, de réduire la déontologie à une option facultative, de renvoyer à l’archaïsme la clinique tandis que les prédateurs se déchaînent.

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?