Droit de réponse à Elise Lucet Cash Investigation du 13 janvier 2022 – avant première

Le Dr Jérôme Marty Président de l’UFMLS réagit au reportage de Cash Investigation qui sera diffusé le 13 janvier sur France 2.

Il s’adresse directement à Elise Lucet pour dénoncer la pratique de ce reportage et les raccourcis qui sont faits sur le “traitement” des déserts médicaux.

Des solutions existent, alors que les deux anciens responsables de syndicats interrogés dans le reportage n’en donnent aucune.

Le Dr Jérôme Marty propose à Elise Lucet de le rencontrer pour parler de cette situation et d’avoir en quelque sorte un droit de réponse alors que le reportage (sur le sujet des déserts médicaux) est à charge contre l’ensemble de la médecine libérale, présentée comme “intouchable” y compris par le pouvoir politique.

 

8 Commentaires
  1. BARO 2 semaines Il y a

    Bien parlé !
    Pourquoi ne parle-t-on plus de dispenser de cotisation CARMF les médecins retraités qui continuent à travailler, ça les encouragerait à continuer !
    Cordialement.

    • Alexandre Krivitzky 2 semaines Il y a

      Totalement d’accord avec vous. Il faut croire que la solution est trop simple pour les esprits forts censés nous gouverner. Et surtout, pourquoi faire des cadeaux à ces milliardaires que nous sommes tous ?

  2. Le vaguerese 2 semaines Il y a

    Apparemment c’est un sujet tabou. On se demande bien pourquoi? car enfin que l’on cotise pour sa retraite très bien mais que l’on continue à cotiser sans aucun avantage, sans aucune contre partie cela devient absurde. Quand je regarde mes comptes je perçois ma retraite et elle repart quasiment intégralement dans l’autre sens…

  3. RUNNER 2 semaines Il y a

    La violence des journalistes vis a vis des médecins n’a d’égal que leur docilité au pouvoir en place.
    Après avoir fermé les écoles, les postes, les gendarmeries, les gares SNCF et tout ce qui est nécessaire à la (sur)vie dans les campagnes, il faudrait obliger les médecins généralistes à s’y installer sous prétexte qu’une partie de leurs études serait prise en charge par l’état !
    Il faudrait, surtout, que les journalistes franchissent le périphérique pour séjourner dans ces déserts afin de se rendre compte du dénuement des campagnes qui a été orchestré par les politiques de tous bords.
    Enfin Mme Lucet ne s’est peut être pas rendu-compte que la profession de médecin n’attire plus notre jeunesse et que cette crise des vocations finit même par impacter l’hôpital qui a recours aux médecins étrangers pour compenser, si en plus des contraintes liées aux responsabilité, salaires, horaires etc…on leur impose le lieu d’exercice je pense qu’il faudra transformer ces études longues et compliquées en CAP pour maintenir les effectifs. Autrefois il me semble que la propagande gouvernementale était menée de manière beaucoup plus subtile.

    • Ced 2 semaines Il y a

      Vous avez entièrement raison.
      J’ajoute simplement que la désertification des zones rurales est une volonté non-dite des différents gouvernements qui veulent tout recentraliser sur des communes plus importantes. Et ceci pour raison économique. Cela coûte en effet de l’argent d’entretenir la vie sociale dans les zones rurales ( écoles, routes, gendarmeries, postes, mairies etc).
      Donc tout centraliser pour économiser. Et comme il faut un bouc émissaire à cette fermeture des zones rurales, on choisit les médecins.
      Si les journalistes avaient un peu d’intelligence ils commenceraient par se demander si ce sont les médecins qui prennent la décision de fermer les chemins de fer, condamnant ainsi les zones déservies

  4. Alexandre Krivitzky 2 semaines Il y a

    Qu’attendre d’autre d’une journagandiste patentée ? L’idéologie n’a cure des faits.

  5. BARBE 2 semaines Il y a

    Bravo Jerome MARTY , de dire ce. que nous pensons tous , incompétence des Enarques du ministère qui sont incapables. de croiser 2. courbes de pyramide des âges , celle de la population et celle des médecins , ou du fait du Numerus Clausus trop faible il était évident que cela coincerai à un moment donné partout tant en ville qu ‘à l’hôpital .Je Crois me souvenir que Gerard MAUDRUX s ‘est longtemps battu à ce.sujet pour provisionner les retraites de la génération 1955 / 1960 dont je fais parti . Comme mes confreres supprimer les cotisations retraite pour nous permettre de réaliser des temps partiels salariés. ou libéraux qui masqueront un peu la misère … et pour finir qui paye les études des journalistes !!!!

  6. normand 2 semaines Il y a

    Merci pour la publicité faite à cette émission. On serait ravi d’entendre les propositions de l’UFMLS sur le sujet parce depuis les très nombreuses années que les politiques s’échinent à trouver une solution, nos patients de la campagne profonde ne voient toujours rien venir… On arrivent bien à créer ici ou là des PSLA ou des maisons médicales souvent à grand renfort de subventions publiques mais cela ne dépasse pas souvent la périphérie des grandes villes. La presse locale bruisse des conditions effarantes réclamées par certains pour s’installer, et le ratio de spécialistes en cardiologie installés à Nice est 2.5 fois celui de Lille… Je veux bien qu’il y a beaucoup de vieux à Nice mais il y aussi beaucoup de diabétiques à Lille, et il ne me parait pas anormal que le payeur se pose des questions, surtout s’il attend son rendez-vous à Lille depuis 6 mois… Et je ne parle pas de celui qui attend un ophtalmo dans la Creuse…Toutes les réformes de bon sens (p.e. permettre à des optométristes de prescrire des corrections dioptriques…) sont combattues et comme médecin, j’ai l’impression que la défense syndicale est de plus mauvaise foi encore que la CGT… Alors qu’espère la médecine libérale ? un système à l’américaine ? On n’y gagne effectivement mieux sa vie (j’y ai travaillé) mais c’est gouverné par les réseaux d’assurance privée et les études c’est 60 000 €/an, formation continue obligatoire, avocat de plaignant à sa porte tous les matins (et ce ne sont pas les ophtalmo qui prescrivent les corrections dioptriques…).
    PS: d’ordinaire je ne commente pas, mais comme le message m’est parvenu sur ma boite professionnelle par, je ne sais quel moyen, je me permets de dire ce que j’en pense.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?