Il est temps de parler d’argent !

 

Dr Jérôme Marty  Président de  l’UFML -Syndicat

Près d’un médecin praticien hospitalier sur trois manque dans les hôpitaux.

Une pénurie de médecins libéraux en ville, en campagne, au Nord, au Sud, à l’Est, à l’Ouest, au Centre…

Le système sanitaire s’effondre…

Des centaines et des centaines de lignes de gardes SMUR non pourvues en particulier à Paris, des services qui ferment faute de médecins, des villages et des villes déserts sanitaires…

Il n’est d’effondrement qui ralentisse…

Il est temps de parler d’argent !

Précisément parce que depuis trop longtemps, responsables politiques, administratifs, et autres experts autoproclamés nous ont volé ce débat !

Il est temps de parler d’argent, de tarifs, de rémunérations !

L’UFML-S ouvre et porte ce débat depuis toujours :

▪Les médecins libéraux voient leurs actes sous tarifés

▪Les médecins hospitaliers sont sous rémunérés

Ne nous voilons pas la face, la France, loin de se donner les moyens de l’ambition et du droit des Français à bénéficier de la meilleure médecine et d’une égalité de chances face à la maladie, n’investit pas dans ceux qui soignent. La France bricole, de maisons médicales en télémédecine, de glissements de tâches en dévalorisations tarifaires, de forfaits en subventions d’une crise qu’elle ne cesse de créer, la France bricole !

Les médecins doivent être payés à leur juste valeur.

Les médecins doivent être honorés à hauteur de leurs études, de leurs engagements, de leurs responsabilités, de leurs rôles.

Il n’est plus temps de se boucher le nez et de tourner la tête, l’UFML-S le dit à tous les politiques : vous êtes responsables de cette situation parce que vous avez laissé faire !

Vous avez soutenu un ONDAM imbécile où vos médecins, vos soignants ont vu leurs revenus bloqués au sein d’une enveloppe contrainte en lien avec l’état économique du pays. Vous avez rendu les médecins, soignants, comptables de vos erreurs !

Il est temps de parler d’argent !

Il est temps de définir devant la nation ce que doit valoir un médecin !

Ça doit valoir quoi un médecin généraliste ?

Ça doit valoir quoi un PH ?

L’UFML-S pose une nouvelle fois cette question à Agnès Buzyn.

Pour l’UFML-S cela vaut  assurément plus de 58 € de l’heure, tarif plafond défini par la ministre à propos des médecins intérimaires !

(1400 € la garde de 24 h)

« Nous ne céderons pas », a déclaré la ministre…

Vous céderez Madame la ministre, vous céderez, vous y serez obligée !

La catastrophe est là : un praticien hospitalier sur trois, et des déserts partout…

Il va falloir revoir toute la politique tarifaire, la France va devoir repenser la façon dont elle traite ses médecins et ses soignants.

Il est temps de parler d’argent !

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?