L’UFML apporte son soutien aux établissements privés MCO face au retard de l’application des nouveaux tarifs

Communique de presse

Communique de presseL’UFML condamne fermement le chantage économique imposé par le ministère de la santé.

Les caisses d’assurance maladie ne sont pas, faute d’arrêté publié, en mesure d’accepter les factures pour tous les patients sortant à compter du 1er mars 2015. Pour la première fois depuis dix ans, un établissement hospitalier privé ne peut facturer son activité de soin. Cela impacte considérablement le chiffre d’affaires de plus de 600 établissements mais aussi de près de 35 000 médecins.

Cette situation démontre le pouvoir considérable que le gouvernement peut exercer sur la médecine libérale. C’est pourquoi le tiers payant généralisé est un grand danger pour la médecine de demain.

Le Dr Jérôme Marty l’affirme, « le danger est là : soumettre les médecins au chantage économique, le TPG est une idée présentée comme morale par un état amoral ».

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?