Les fourberies de l’OPTAM

A  la  question  d’une  jeune  consoeur installée : « faut  il  ou  non  choisir  l’OPTAM ? » voici la  réponse de  notre  confrère  le  Docteur  Hervé Hulin, ophtalmologiste à   Ganges :

EXCELLENT SUJET !!!

Il faut donc que je raconte notre expérience de cette escroquerie d’OPTAM  … oui, une véritable escroquerie discriminatoire !!!

Juin 2017 la DAM nous propose l’OPTAM  (nous n’avions pas le CAS auparavant) en nous soumettant nos objectifs de compléments  d’honoraires et de volume d’actes à tarif opposable. Bien sûr, ces  chiffres étaient complètement invérifiables, mais, confiants, nous les acceptons et la DAM nous propose même la rétroactivité depuis le 1er janvier 2017.

Si les objectifs sont tenus,  la participation annuelle de la sécu devait être de 9000 € pour moi. Toujours bon à prendre, et comme je n’avais pas l’intention d’augmenter mes dépassements, je trouvais le deal correct.

La DAM nous informe que grâce au suivi sur Ameli pro, nous pourrons moduler et rester dans les clous. Le problème est que le suivi  se fait  par trimestre et  que, dans un premier temps, les pourcentages sont estimés,  et plusieurs mois après, corrigés et définitifs … impossible donc d’avoir de la réactivité.
Par ailleurs, les chiffres fournis sur Ameli Pro sont complètement opaques, invérifiables.

Le seul élément de comparaison est le relevé SNIR,  et dans mon cas, les chiffres ne sont pas les mêmes du tout.

Sur Ameli pro,  je suis systématiquement mauvais alors que le SNIR est largement dans les clous… et bien évidemment le chiffre retenu est celui qui m’est défavorable.

Pour ce qui est du volume des actes à tarif opposable, là encore, très difficile à tenir. Par exemple si on a moins de CMU ACS etc … il faut bien penser à ne pas prendre de compléments  d’honoraires sur d’autres consultants !

Début 2018, la DAM se pointe et nous remet la lettre de la CPAM de l’Hérault nous disant qu’on était hors des clous et  menace de nous sortir de l’OPTAM avec un laïus qui se voulait moralisateur et culpabilisateur disant que nos patients allaient du coup en pâtir dans leurs remboursements, à cause de nous.

Il est à noter que courant 2018, les chiffres du volume des actes à tarifs opposables restaient mauvais. Et bien sûr 2018 on l’a eu dans l’os également et même laïus à la c… de la CPAM. Le problème a finalement été identifié : il venait d’un mauvais paramétrage par notre éditeur de logiciel répartissant le dépassement sur les 2 actes techniques lorsque 2 codes CCAM étaient associés. Paramétrage incompréhensible… mais, bon, passons …. Une attestation de mauvais paramétrage fournie, nous demandons  un recours gracieux et  un recalcul par la sécu … 10 mois après, nous n’avons aucune nouvelle !!!  La DAM sollicitée nous répond qu’elle ne peut rien faire parce que c’est la CNAM qui s’en occupe, soi-disant.

Puis arrivent les baisses de cotations de l’OCT ! Et puis hausse … uniquement pour les contrats OPTAM ! Et immédiatement re-calcul des objectifs à la baisse du pourcentage de compléments  d’honoraires (logique pour l’administration puisque la sécu rembourse mieux,  le praticien doit s’engager à diminuer ses objectifs de «dépassements»!!! Faudrait quand même pas que le médecin s’engraisse honteusement !!! Étonnamment, ils mettent des mois à valider les chiffres des objectifs, trimestre par trimestre et quand il s’agit d’étrangler un peu plus ils ont une très bonne réactivité avec, encore une fois, des méthodes de calcul complètement opaques et donc invérifiables.

Il ne faut pas se leurrer, il y aura un moment où il ne sera plus possible de sortir de l’OPTAM. Ce sont les mêmes méthodes qu’il y a 30 ans au moment du choix S1-S2 !

Nous voyons bien que nous ne faisons que subir les décisions de baisser les cotations de façon unilatérale et tous  crient au scandale parce que les compléments d’honoraires augmentent (mécaniquement) ! Et encore, en S2 nous pouvons le faire, mais les S1 … y a de quoi s’énerver (et  le  mot  est  faible).

Il m’a donc été demandé de signer un avenant m’engageant à moins de compléments  d’honoraires ! La machinerie  machiavélique est enclenchée !

Je n’ai pas signé l’avenant contraignant un peu plus, je vais donc sortir de l’OPTAM… je m’attends maintenant à devoir gérer mes patients qui vont être moins remboursés et ne vont pas être contents. Et bah merde !!! Je le ferai.

Mais à qui profite le crime ??? Pas à la sécu qui ne rembourse pas les «dépassements»!!! mais bien aux « mutuelles »  qui  se  gavent sur  le dos  des  cotisants. Et c’est à nous qu’on demande de faire des efforts chaque jour pendant que d’autres s’engraissent sur notre dos … Personnellement  je  suis  ravi  de  sortir de cette  mascarade.

Je passe sur les autres pseudo aides  notamment les forfaits structure.

Toutes ces aides ne sont que des appâts et des trompe couillon …

Seule l’UFML-S  dénonce vraiment  ces méthodes tordues et préconise une juste rémunération du travail ce qui ferait disparaitre les compléments  d’honoraires et toutes ces mesurettes.

Par   contre,  très  important : pour les jeunes installés il  ne faut pas  hésiter  à  prendre  un  dépassement  conséquent  !!! Ainsi le pourcentage  pris en référence 2 ans après, sera haut et il suffira de maintenir des compléments  d’honoraires élevés pour être dans les clous de l’OPTAM  et toucher la prime. Pervers,  me direz-vous !!! Certes, mais pourquoi ne pas en profiter … C’est d’ailleurs  le conseil que notre DAM du 34 donne aux jeunes installés … véridique !

J’ai été long, désolé, mais certaines expériences méritent d’être partagées.

(merci  au  Dr  Van Aderr pour  le dessin)

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Logo UFML Syndicat ©2019

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?