Marisol chez Macron ? Il faut que tout change pour que rien ne change …

Jerome Marty

Jerome Marty

Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, serait sur le point de rejoindre Emmanuel Macron : cette nouvelle ne nous surprend pas.

Marisol Touraine, ministre qui murmure à l’oreille des mutuelles, a, tout au long de son mandat ministériel, favorisé le monde mutualiste et assurantiel, l’encadrement des professionnels et le développement des réseaux de soins.

Comme dans une partie d’échecs, les coups ont été portés très en avance.

Dès 2012, elle légalisait l’opacité des comptes du monde mutualiste.  Puis, avec l’aide de Mr Richard  Ferrand, elle portait la Loi Leroux sur les réseaux de soins que nous analysions et dénoncions ici dès 2013 : http://www.ufml.fr/2013-01-28-22-02-06/reseaux-de-soins.html.

Parallèlement, elle  faisait voter l’Accord National Interprofessionnel dit « mutuelle pour tous » qui imposait aux salariés au sein des entreprises des contrats low cost.

Au cours de la même période, Marisol Touraine imposait à des syndicats de médecins aveugles et sans aucune capacité d’analyse, l’avenant 8 et ses tribunaux d’exception pour pratiques tarifaires excessives et le Contrat d’Accès aux soins et le remboursement différencié, premier réseau de soins médicaux, validé par la profession.

Nous nous élevions alors avec force contre cela https://www.youtube.com/watch?v=gzgy2xUFPHE

Les cadeaux aux assurances complémentaires  (AC) sur le dos des médecins n’ont jamais cessé sous l’ère Touraine :

1/ Prorogation de l’autorisation de  ne pas rendre public le détail des comptes d’exploitation.

2 / Lutte contre les compléments d’honoraires : gain pour les AC qui remboursaient les honoraires complémentaires souvent dans leur totalité.

3 / Modification des contrats responsables avec plafonnement du remboursement des honoraires complémentaires à 100% du tarif opposable.

4 / Création du contrat d’accès aux soins avec engagement du signataire à limiter son dépassement à 100 % du tarif opposable par la diminution de la proportion de  compléments d’honoraires chaque année.

5 / Création des Aides à la complémentaire  santé financées par l’état qui permettaient l’acquisition d’AC à des Français en difficultés économiques.

6 / Vote et mise en place de l’Accord National interprofessionnel (mutuelle pour tous) et obligation pour les salariés   de prendre l’offre d’AC désignée par l’entreprise et proposée par les syndicats salariés.

7 / Vote  et mise en place des réseaux de soins (Loi Leroux) qui légalisaient les pratiques frauduleuses de la MGEN par la possibilité de pratiquer des remboursements différenciés jusque-là seulement autorisés par le régime des assurances.

8 / Augmentation des restes à charges pour de nombreux Français et nécessité de souscription à une sur complémentaire

9/ Vote de la loi de modernisation de la santé et possibilité pour les AC d’accéder aux  données de la base patients (article 47) (données sociales, sanitaires et fiscales)

10/ Mise en place du Tiers Payant Généralisé Obligatoire avec volonté de permettre aux AC de participer à la gestion des flux.

Les AC et en particulier les mutuelles disposent pourtant de réserves financières plus qu’importantes et la dénonciation de cela par l’UFML, valut procès porté par Etienne Caniard président de la mutualité Française, http://www.mutualistes.com/Reseaux-de-soins-les-promesses

Procès qu’au bout de 3 ans nous avons gagné, Etienne Caniard ayant été débouté de sa plainte !

Des centaines de millions d’euros de cadeaux et parallèlement, les mutuelles accusent des hausses de cotisations entre 3 et 6 % chaque année qu’elles justifient par la hausse des compléments d’honoraires !!! et l’augmentation de leur champ de remboursement http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211568222799-nouvelle-hausse-des-tarifs-des-complementaires-sante-pour-2017-2048453.php

Il est important à ce stade de se souvenir de la proximité entretenue entre le parti socialiste et le monde mutualiste, une proximité trop visible pour certains cadres de la mutualité française http://www.argusdelassurance.com/acteurs/la-mutualite-sens-dessus-dessous-dossier-mutuelles.92890

Une proximité reflétée par le choix des rapporteurs de la loi Leroux sur les réseaux de soins dont trois rapporteurs sur huit  (Bruno Leroux, Richard Ferrand, Fanélie Carrey Conte) étaient liés au monde mutualiste http://www.ufml.fr/81-articles-en-vedette-ufml/communique-de-presse/1176-l-ufml-demande-solennellement-a-madame-marisol-touraine-madame-fanelie-carrey-conte-messieurs-gerard-bapt-bruno-le-roux-richard-ferrand-de-clarifier-leur-situation-par-rapport-a-certains-organismes-au-regard-de-leur-investissement.html

Richard Ferrand a donc été architecte d’une pièce centrale du dispositif Touraine d’organisation de la marchandisation du soin, c’est ce même Richard Ferrand que l’on retrouve aujourd’hui secrétaire général du mouvement « En Marche » à la tête de la campagne du candidat Macron…

Au sein de ce mouvement la présence de Claude Bébeard ex PDG d’AXA et la proximité de Thierry Pech directeur de Terra Nova think tank du Parti Socialiste co producteur de la loi de modernisation de la santé http://www.latribune.fr/economie/france/qui-sont-les-soutiens-de-macron-595599.html, donnent quelques éléments laissant à penser que la suite logique du ministère Touraine pourrait être au sein du gouvernement Macron.

L’annonce du ralliement possible de Marisol Touraine n’est donc en rien une surprise http://www.lepoint.fr/presidentielle/bayrou-royal-borloo-villepin-avec-qui-macron-peut-il-gouverner-24-02-2017-2107110_3121.php

Entièrement tournée vers la financiarisation du soin et l’encadrement des professionnels de santé, l’ère Touraine a donné au candidat Macron les outils pour potentialiser son projet d’ubérisation des professions de santé par l’ouverture des frontières …

Des professions vont disparaître, prophétisait  récemment le candidat d’ « En Marche », la mainmise du système assurantiel et de la finance sur nos métiers préparée en amont par Marisol Touraine le permettra.

Les professions de santé par trop endormies, naïves, et naines politiques n’ont pour la plupart rien vu venir. La disparition de leur modèle d’exercice est programmée avec la disparition de leur liberté d’exercice et de leur indépendance de pratique.

Puissent ces quelques lignes leur ouvrir les yeux : la destruction du modèle sanitaire Français est probablement «En Marche » pourront-elles la stopper ?

PS le porte-parole d’E Macron est Benjamin Griveaux …du cabinet Touraine Oui http://griveaux.typepad.fr/about.html

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?