Mon petit doigt m’a dit

Jerome Marty

Jerome MartyMon petit doigt m’a dit qu’un syndicaliste bien connu se serait exclamé devant un auditoire sélectionné: ceux qui déclarent que nous signons pour de l’argent, mentent !!!
Question : quelle somme totale les syndicats signataires ont-ils perçu ces 20 dernières années?
Le sujet est-il à ce point tabou qu’ils n’en parlent pas?

Mon petit doigt, très en verve m’a également dit qu’un syndicaliste bien connu avait ce jour décidé que, non, vraiment, on ne pouvait demander plus de 25 euros ! Parce que les gens, parce que la crise, parce que les possibilités de l’état, parce que libéral et sociaaaaal !

Le même a refusé catégoriquement toute possibilité de dépassements d’honoraires pour tous parce qu’il ne faut pas traiter avec les mutuelles…

Vous avez bien lu, décryptons…
Voilà un responsable qui a depuis des années accepté que sa structure perçoive au total plusieurs millions d’euros contre signatures conventionnelles, qui décide de la borne haute (si basse) au delà de laquelle les médecins ne doivent pas aller. Un responsable qui a porté la ROSP et le CAS chevaux de Troie de la loi de santé, turbo des mutuelles, qui jamais au grand jamais n’a dénoncé le risque de financiarisation hormis dans les tous derniers mois d’un combat qui a duré 2 ans à force de mouvement de sa base, qui nous la joue vierge effarouchée devant les mutuelles alors qu’il porte encore les traces de ses coucheries passées !

Ces derniers jours celui-là  a, devant les caméras, refait le match, enjolivant ses exploits, s’inventant de grandes envolées, des plaquages rugueux, de somptueux cadrages débordements. Magnifique champion des vestiaires, architecte d’un match qu’il nous raconte accoudé au bar, alors même que son maillot est immaculé…

Aucune leçon du passé, rien, une continuité voilà la crainte que nous pouvons avoir…

J’avais écrit, à plusieurs reprises “les mêmes hommes produiront les mêmes effets… “Je persiste et je signe.

Il est fort probable qu’il n’y a rien à attendre de ceux-là même qui ont permis par leurs actes ou leur acceptation ce que nous vivons. Rien à attendre.

La loi de santé vise à annihiler la médecine libérale, il n’est pas un jour sans aggravation due à sa mise en pratique…
L’échec porte un nom : l’acceptation !
Ce raisonnement selon lequel on ne peut pratiquer la politique de la chaise vide
Selon lequel, il vaut mieux un mauvais accord qu’une loi !!! (Rappelez-vous l’avenant 8 avait été justifié ainsi)
Selon lequel il faut respecter l’ONDAM et dimensionner ses prétentions à l’aune de la crise.
Selon lequel il faut rester dans un système conventionnel qui même si il est dévoyé, justifie l’existence de la structure syndicale !!!

Ce soir mon petit doigt m’a dit j’en ai assez, assez de cette comédie de la médiocrité, assez !

Nous l’avions dit, il est impossible de mener une profession au combat lorsque l’on baisse fanion devant un gardien de square, fut il en grande livrée ! On ne peut décider de son avenir lorsque l’on a par ses actes ou ses soutiens favorisé son effondrement !

Plus que jamais la voix de l’UFML devra se faire entendre, plus que jamais nous devrons être présents.
Plus que jamais avec nos règles du jeu, avec notre temporalité, nos armes, notre communication ! Avec vous tous que nous allons encore et encore rencontrer. Avec les actions que nous mènerons ensemble !

Les syndicats tentent d’écrire la prochaine convention, le périmètre de la discussion est défini par le ministère, et ceux-là, en majorité ont décidé de le respecter…

A nous d’écrire notre propre histoire !

PS : derniere confidence de mon petit doigt il semblerait que les complémentaires santé vont faire des propositions sur le TPG puis Marisol Touraine réintroduirait le TPGO dans le PFLSS

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?