Qu’apprend on des réunions du Grand Débat ?

Eric SayagQu’apprend on des réunions du Grand Débat ?
87% des sondés sont, pour améliorer l’accès aux soins, favorables à l’obligation d’installation des médecins dans les zones rurales.
Et encore une fois, sans jamais écouter les réflexions ni les propositions des vrais professionnels du soin…les médecins eux-mêmes !!!


Sans se poser les vraies questions sur les raisons véritables de cette désertification médicale. Résultat des politiques mortifères des différents gouvernements depuis 40 ans…de TOUS les gouvernements !!!!
En tant que médecin, j’ai envie de répondre et je me permets, pour ce faire, d’emprunter les mots d’un sketch de Fernand Raynaud qui était un grand visionnaire. Je le remercie infiniment…

« J’suis pas un imbécile moi, j’suis un politicien.
J’aime pas les ingrats corporatistes, ils viennent voler l’argent des français… ouais !
C’est curieux : comme profession, j’suis politicien, et puis j’aime pas les ingrats corporatistes… Hein ?
Quand j’vois un ingrat corporatiste qui arrive, puis qui vole mon argent, j’dis : “ça c’est Mon argent !”
Puisque j’suis français, et puis il vole de l’argent français, donc c’est MON argent à moi.
J’aime pas les ingrats corporatistes parce que moi je suis français, et je suis fier d’être français.
Mes références de pensée, c’est Jmenfousdupeuplemoic’quiminteressecestmareelectionetmonposte du côté de ma mère… et Jeprotegelespouvoirsfinanciersquiveulentsenmettrepleinlespoches etquimepaienttresbienaupassage du côté d’un copain à mon père.
C’est pour vous dire si j’suis français !
J’aime pas les ingrats corporatistes, ils viennent voler l’argent des français…
Dans la ville où on habite, on a un ingrat corporatiste, alors, quand on le voit passer, on dit : “Tiens, ça, là, ça – c’est l’ingrat corporatiste”.
On l’montre du doigt, comme un objet… On n’a pas de respect.
Quand on a du respect pour un être humain, on ne dit pas “ça”, là, non. On dirait : “Ce monsieur”…
C’est un ingrat corporatiste, il vient voler l’argent des français…
Quand sa femme passe, la tête basse, avec ses p’tis enfants qui baissent la tête; on dit :
“Ça, ça là, c’est des ingrats corporatistes : ils viennent voler l’argent des français.”
L’autre jour, dans ma ville, j’avais été au bar du coin – c’était à la sortie de la réunion politique au ministère – me faire mousser devant le responsable du gouvernement.
Y’a l’ingrat corporatiste qui a voulu me parler. Moi, j’avais autre chose à faire, pensez, parler avec un ingrat corporatiste !
J’avais mon rapport à recopier, euh…en fait non, à préparer… Je suis politicien. Je suis pas un imbécile.
Enfin, du haut de ma grandeur, étant fonctionnaire, j’ai daigné l’écouter, cet imbécile (il est ingrat corporatiste, forcément)…
Il m’a dit, euh :
« Ne pensez vous pas qu’à notre époque (2019), c’est un peu ridicule de traiter certaines personnes d’ingrats corporatistes, nous sommes tous égaux.
Voilà ce que j’avais sur le cœur, je voulais vous dire ça, Monsieur le Politicien, vous qui êtes fonctionnaire et très important, vous qui avez le bouclier de la loi… Nous sommes tous égaux. On peut vous le prouver : quand un homme, quelque soit sa profession, vit en France, que ce soit au Mans, à Marseille, à Tulle, à Gramat, à Vannes, il a les mêmes besoins et les mêmes aspirations que n’importe qui : nous sommes tous égaux. »

Pauvre andouille va ! Venir me déranger pour dire des inepties pareilles !!!
Il a poursuivi… Ils sont tellement bêtes ces ingrats corporatistes, ils viennent voler l’argent des français.

Y m’a dit… euh … :
« Est-ce que vous connaissez une profession où on a moins besoin de protéger sa famille qu’une autre profession ? »
Là, j’ai rien compris à ce qu’il a voulu dire… J’en ai conclu, qu’il était bête…
En effet, lorsque quelqu’un s’exprime et que l’on comprend pas ce qu’il dit, c’est qu’il est bête !
Et moi je peux pas être bête, …. je suis politicien … : “Soumet toi, ingrat corporatiste, installe toi où on t’oblige à le faire et contente toi de ce qu’on te donne…sinon barre toi !”
Il m’a répondu : « J’en ai ras-le-bol, moi. Votre argent, et votre Politique. Je m’en vais. »
Il a pris sa femme, ses enfants, sa valise, ils sont montés sur un bateau, ils ont été loin au delà des mers, lououain…
Et, depuis ce jour là, dans notre ville, eh ben on a plein d’argent et l’ingrat corporatiste ne nous le vole plus, dit ! Maintenant, on n’est pas vraiment plus heureux car on est de moins en moins bien soignés.

“L’ingrat corporatiste était le médecin !!! “

Docteur  Eric  Sayag

Ces Ingrats Corporatistes…
Pour éviter que les #IngratsCorporatistes se reproduisent , l’UFMLS leur propose des préservatifs!
A commander sur  le site internet de l’UFML-S !
www.ufml-syndicat.org

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?