L’UFMLS se paye la cour des comptes et Pierre Moscovici

Pierre Moscovici

La Cour des comptes ce machin où quelques protégés grassement rémunérés pérorent en manteau d’hermine, le cul dans le velours, les pieds dans la moquette épaisse, et pondent des rapports au km pour justifier leurs émoluments, vient de sortir neufs fiches thématiques pour 60 milliards d’économies…Pour ce faire ,ils ciblent les médecins libéraux ( c’est sûr, il y en a trop , degoûtons les un peu plus).
La Cour des comptes rappelons le ,a eu en un temps Gilles Johanet comme président du Comité économique des produits de santé puis comme procureur général.
Gilles Johanet qui , directeur de la CNAMTS a jusqu’à la fin des années 90, défendu un numerus clausus bas et est responsable du MICA ( prime à la retraite anticipée des médecins). C’est vous dire le sérieux de l’institution.
Alors tant qu’à s’adresser à cette cour de précieuses ridicules, ciblons celui qui les dirige, Pierre-26300 euros de retraites cumulées- Moscovici…( Oui chez ces gens là, les économies, c’est pour les autres…)
Pierre Moscovici a été proche, tres proche, trop proche ? d’un médecin… Jérôme Cahuzac. Est ce son experience d’hier qui construit son raisonnement d’aujourd’hui?…

Que dit Pierrot l’avantagé?

Qu’il faut découpler la rémunération des praticiens du nombre d’actes effectués » – les effets « inflationnistes » de la rémunération à l’acte ayant été « largement documentés ».
Donc tranquille, de la rue Cambon, il nous dit que les généralistes voient trop de patients ( l’inflationnisme, c’est la multiplication des actes), et que comme la demande de soin est réelle, les généralistes et autres médecins libéraux n’ont qu’à continuer mais sous forfait fixe . « Beaucoup de dispositifs n’ont pas montré la preuve de leur efficacité », relève Pierre Moscovici qui évoque « le développement des modes de rémunération alternatifs pour lutter contre l’inflationnisme du paiement à l’acte
Pierrot n’est pas fou, il ne parle pas de salariat, il parle de forfait, pas question de donner des RTT ou de payer des heures supplémentaires aux médecins libéraux , la dépense doit être fixe! ( nous y reviendrons) le médecin lui n’est qu’un paramètre, une variable…

Vieux refrain de la rue Cambon, la note ajoute que la permanence des soins a été « considérablement fragilisée » par la suppression, en 2003, de l’obligation réglementaire des médecins libéraux aux gardes et astreintes au profit du volontariat.

Il est comme ça Pierrot, le médecin libéral doit bosser plus encore que 55 h en moyenne par semaine mais sans créer plus de dépenses, 25€ c’est trop, il faut un forfait fixe, et il faut l’obliger à faire des gardes, qui seront n’en doutons pas comprises dans le forfait…
A force de péter dans la soie, Pierre à la sensation que ses flatulences dispersent un merveilleux parfum, il ne sait pas le terrain… les médecins sont le terrain, ils lisent son rapport et il faut bien le dire , ça sent un petit peu la merde…
Continuons…

la Cour des comptes recommande donc un effort substantiel de façon à dégager « idéalement » soixante milliards d’euros d’économies d’ici à 2027
La maîtrise des dépenses de soins de ville (107,6 milliards d’euros en 2022, devant l’hôpital, 98,4 milliards) figure en bonne place des gisements d’économies, aux côtés des niches fiscales (94,2 milliards), des politiques du logement (38, 2 milliards), ou de l’alternance et la formation professionnelle (21,8 milliards d’euros).

La médecine de ville, l’hôpital, au coté de l’optimisation fiscale, la moquette est épaisse rue Cambon, question : les sages en plus de s’y prélasser, la fument- t-elle ?

Continuons:

Autre gisement classique d’économies pour les magistrats financiers, les indemnités journalières, dont « la dynamique hors Covid demeure forte : +1,1 milliard d’euros, soit une augmentation de 8,1 % en 2022 ». Les déterminants de cette croissance devraient faire l’objet d’analyses complémentaires, avance la Cour.

Ils ont besoin d’analyses!! Ces Tartuffes sont surpayés, et ils ne sont pas foutus de connaitre les raisons de l’augmentation des arrêts de travail. Pour eux le pays va bien, les maladies chroniques, le management destructeur, les covid longs, la diminution du chômage et l’augmentation des emplois, ça ne leur dit rien… Non, rien n’a changé, la rue Cambon est toujours la même et les croissants de chez Pierre Hermé arrivent toujours à la même heure, rien ne change, les médecins ne sont pas des anges, taxons les ! La Cour des comptes suggère au passage que la Cnam intensifie son travail de lutte contre la fraude des professionnels de santé via les leviers de la loi de financement de la Sécu de 2023 (déconventionnement d’urgence et pénalités financières renforcées).
Tout l’isolement pathétique et absurde des membres de la Cour des comptes et du premier d’entre eux explose ici : « déconventionnement d’urgence » …
Et ce n’est pas tout.
En matière de remède aux déserts médicaux, les magistrats proposent une solution radicale, autre serpent de mer, en suggérant que « l’extension du conventionnement sélectif aux professions médicales pourrait soutenir la nécessité de focaliser les aides attribuées aux professions de santé sur les populations et les territoires moins bien pourvus.

Pierrot tu n’effraies personne, je t’imagine devant miroir, gonflant tes frêles bras , la respiration coupée de rentrer ce ventre repus par de riches repas que nous payons depuis des années pour toi et les tiens… Relâche Pierrot, souffle, tu n’effraies personne, et même ton miroir se gondole, le déconventionnement n’est pas une sanction, à 25 euros, sous une hyperadministration délétère, c’est une récompense… Nous sommes des libéraux Pierrot , souviens toi…fais tes recherches , nous sommes médecins, nous l’étions avant toi, nous le serons après toi, conventionnés ou pas…Et toi, tu es quoi?

Enfin, la Cour déplore « qu’aucun outil de régulation financière infra-annuelle n’ait été conçu qui permette d’assurer le respect de l’objectif national des dépenses d’assurance-maladie (ONDAM) en matière de soins de ville ». (La Cour songe-t-elle à des mesures correctives en cours d’année sur les tarifs (lettres clés flottantes) ou le niveau des prescriptions ? Elle juge en tout cas que les dépenses du secteur restent insuffisamment pilotées et donc régulées.)( le QDM)

Nous y voila!!
Mieux que le forfait fixe qui ramené au patient mettra l’acte à 8 euros, en plus des gardes obligatoires , et du conventionnement selectif voilà les lettre clés flottantes . Lecteur, sache que ce concept est le rêve mouillé de nombre de responsables politiques et administratifs. L’idée est simple , les dépenses augmentent , on baisse la rémunération, et c’est beaucoup plus simple avec un forfait fixe qu avec le paiement à l’acte … (le concept de paiement à l’acte inflationniste va à l’encontre de la logique de lettre clé flottante, mais que l’on aille au tout forfait et ce sont des palettes de sopalins que l’on livrera à ceux qui en rêvent si fort que les draps s’en souviennent… ( il était une fois 🎵🎶ref de boomer).

Pierrot, nous menons l’action déconventionnement collectif , envoie tes fiches thématiques à la profession, tu nous seras d’une grande aide et , pour une fois, un rapport de ton institution servira à autre chose qu’à caler un meuble, et tes émoluments auront un autre sens que celui de maintenir sous très chère perfusion une institution anachronique, incongrue, ridicule et sans intérêt…

Dr Jérôme Marty
Président de l’UFMLS

4 Commentaires
  1. Burdet Dubuc May 10 mois Il y a

    Nous ne nous laisserons pas assujettir à leurs mensonges économiques. La santé c’est le bien le plus précieux, nous n’avons plus que le choix du déconventionnement pour faire valoir notre cœur de métier: donner les soins qui s’imposent pour un patient. La moulinette de l’Ubermédecîne nous n’en voulons pas!

  2. Artigues.michel 10 mois Il y a

    La majorité des AT sont prescrits par des MG.
    Soit on délègue au collègue Medecin conseil-contrôle de la Cpam, ce pseudo acte médical, et lui subissant les ordres et injonctions de sa hiérarchie, mais , ce ne sera plus notre « ploblem ».
    Soit, à chaque AT, on se met en situation de MSAP, sans attendre, et c’est le collègue Medecin conseil-contrôle, qui décide, et nous sommes, nous les MG, tranquillos.
    De plus, proposer un service civique médical, après la huitième année, obligatoire, hommes et femmes, avant le début de l’internat, dans un désert médical, identifié par une ARS.
    Au bout d’un an, soit le jeune médecin est content, il reste et fonde sa patientèle, soit il ne l’est pas, et il va s’installer où il veut ou il commence son internat en Chu , ou son poste choisi.
    Tarif de la cst MG , au 01 09 23 à 30 E ou deconventionnement massif, généralisé.
    A suivre.
    MA

  3. Dr Jean Poli 9 mois Il y a

    Bonjour
    Je suis médecin généraliste installé depuis 45 ans à Dremil lafage 31 289
    Je cumule exercice libéral et retraite
    Je pense qu il ne faut pas se déconventionner car nous n avons pas en milieu semi-durable
    Pouvant supporter des honoraires se secteur II ou III
    PAR CONTRE NOUS DEVONSS soigner tout le monde et TOUT FAIRE EN PAPIER
    FEUILLE DE SOINS ARRÊT DE TRAVAIL ACCIDENT DE TRAVAIL TRANSPRORT
    NOUS METTRONS LA CPAM DANS LIMPOSSIBILITE DETRAITER tous ces papiers et de rembourser les assurés même si la cpam ne nous rembourse pas les tIers payant
    Je pense qu en 15 jours nous aurions gain de cause sur toutes nos renendications puisque le problème se reporterait sur la CPAM et le gouvernement
    Nous n avons que faire des ROSP

  4. PATRON Pascal 9 mois Il y a

    Le déconventionnement massif n’est pas LA solution mais il créera un choc psychologique qui amènera les assurés et les assureurs (Caisse et mutuelles) à repenser le fonctionnement de ce bordel qui jusqu’à maintenant enrichi surtout les assureurs privés.
    Pour ma part las de tout ce chosier et après 1 an en cumul emploi retraite j’arrête. Je déplaque, je stoppe, je me barre, je profite de la vie tant qu’elle est encore là, et même si après 6 ans de tentatives je n’ai pas de successeur. Et bien que la Savoie soit attractive, le manque de médecin se fait bien sentir. Tant pis.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2024

Ouvrir la discussion
1
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour,

comment puis-je vous aider ?

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?