L’UFMLS va lancer les assises du déconventionnement

L'UFMLS lancement assises déconventionnement

Oui nous osons parler de déconventionnement et nous allons faire mieux, nous allons organiser les assises du déconventionnement. Au cours de celles-ci, nous explorerons, les risques, les difficultés, les avantages, les conséquences pour les patients, les charges pour les différents modes d’exercices.

Nous inviterons juristes, économistes, assureurs, sociologues, médecins déconventionnés etc.

Pourquoi allons-nous lancer et communiquer autour de cela ?

Parce que nous faisons le constat que les programmes des candidats en possibilité d’être élus, et en particulier celui du président sortant, vont accélérer encore l’effondrement de nos professions.

Les dernières déclarations du président Macron en faveur du conventionnement sélectif, des infirmières ou du pharmacien réfèrent, de la fin du paiement à l’acte, de multiplication des CPTS, des forfaits etc. montrent une volonté non pas de développer le médecin libéral mais d’en faire un fonctionnaire sans les avantages du fonctionnariat, un salarié sans les avantages du statut …

Nous ne vous appelons pas à vous déconventionner mais nous voulons être le syndicat qui vous donnera le consentement éclairé s’agissant de cette possibilité d’exercice, puis une fois fait, nous lancerons, à grand renfort de communication et après vous avoir interrogés, des opérations d’annonce de déconventionnement, par territoires, par profession etc.

Par lettre type séquestrée chez huissier, avec lancement effectif dès qu’un seuil de participants est atteint, lancement effectif après un nouveau questionnement de chaque participant.

La médecine libérale n’existe pas aux yeux de nos responsables politiques, ils nous voient comme une profession à disrupter, comme des pions à déplacer, comme des métiers à transformer.

Ils décident sans nous et quand ils annoncent vouloir consulter vos représentants pour construire la médecine de demain c’est après avoir annoncé l’architecture de cette médecine en un mépris de plus.

J’entends tous les questionnements sur les risques, sur le risque de médecine inégalitaire, et je vous le dis, tout cela nous allons le mettre à plat.

Mais le responsable politique doit savoir que nous nous organisons, pour aller chercher ce qu’ils ne veulent pas aborder.

Nous ne sommes ni des salariés de l’assurance maladie ni des agents de l’état, et, disons le ici, nous ne leur devons rien ou presque, le contrat conventionnel à 25 euros l’acte et au regard des obligations et encadrement est devenu un contrat léonin… Si nous voulons changer les choses il va falloir exister, il va falloir peser.

Ouvrir au déconventionnement c’est cela.

Dr Jérôme Marty, Président de l’UFMLS

 

 

Voir également dans la presse : https://www.egora.fr/actus-pro/syndicalisme/72837-s-ils-ne-veulent-pas-de-nous-ils-feront-sans-le-dr-marty-menace-les

3 Commentaires
  1. Philippe C 2 mois Il y a

    Drôle de façon d’instrumentaliser le secteur 3 pour améliorer S1 et S2.
    Ca me fais penser aux brutes qui shootent dans les pierres sur la plage , sans se rendre compte que, sous elles, vit tout un écosystème discret qui n’a surtout pas envie d’être exposé à la lumière.
    Le choix du déconventionnement ou du non conventionnement n’est pas une arme médiatique ou de combat. C’est justement l’inverse: passer discrètement sous les radars et s’éloigner des barbelés et miradors, de la lutte perdue contre les toxiques. A braquer la lumière sur le secteur 3 c’est agiter la muleta sous le nez des bureaucrates qui s’empresseront de napalmiser le dernier petit carré de verdure.. Le déconventionne, on n’en parle pas, on le fait, par choix et en douceur, sans bruit.

    • Juan Marco 1 mois Il y a

      bonsoir

      je partage tout a fait votre point de vue.
      a un an de la retraite j’envisage de réaliser en simultané cumul emploi retraite réduction de mes horaires de travail et passage en secteur 3 pour enfin être honore correctement pour tenir compte de mon expérience.
      quelle profession accepte un taux horaire de rémunération identique de 30 a 65 ans ?
      enfin ne pas payer l’AsV sur l’impôt retraite me rejoins d’avance.

  2. Bonnafoux 4 semaines Il y a

    Bonjour ,
    Pour ma part le choix est fait ,la lettre sera envoyée en cette fin de mois ,mon confrere aussi ,l avenant 7 du forfait structure trahissant le secret medical pour quelques euros est insoutenable, le consentement du patient y est bafoué….les conflits d interet avec la cpam sont trop pressant pour soigner librement ….c est fini ….

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

©2022

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?