Chirurgie de la cataracte : quand la Sécu dérembourse un acte … conseillé par la HAS

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d’une chirurgie de la cataracte (=phako, abréviation de phako émulsification ) en fin d’intervention le chirurgien injecte de la cefuroxime (=Aprokam®) pour prévenir une endophtalmie, rare mais grave complication de la chirurgie à globe ouvert (infection oculaire +++entrainant la perte de l’œil).

La HAS recommande cette injection qu’effectuent tous les chirurgiens.

Cet acte BELB001 est associé pour moitié comme 2ème acte à la cotation de l’intervention dont le coût est de 271,70  €. Son prix est de 24.71 €. Il ne sera bientôt plus pris en charge par la CPAM et la cotation disparaitra de la CCAM vers septembre 2018.

La CPAM, organisme payeur, recommande donc l’inverse de la HAS !!!

Or aucun chirurgien normalement constitué n’osera zapper cette injection pour ne pas provoquer de perte de chance pour le patient… L’impossibilité de le coter équivaut donc à une baisse du remboursement de l’acte chirurgical.

Au final, les chirurgiens S1 perdront 10 à 15% de la valeur de l’acte et les chirurgiens S2 compenseront cette perte via des honoraires complémentaires plus élevés.

On notera le cynisme des caisses qui déremboursent un acte recommandé par la HAS.

A titre personnel, je proposerais bien à mes confrères S1 d’opérer les politiques et responsables des caisses sans faire cette injection.

Dr Paule-Annick Ben Kemoun, ophtalmologiste, vice-présidente UFML-S

Union Française pour une Médecine Libre – Syndicat,  4 rue Brochant- 75017 Paris

www.ufml-syndicat .org

 

Tags:
3 Commentaires
  1. Mathieu 3 mois Il y a

    Pourquoi pas ?
    Combien de temps prend ce geste ?
    N est il pas l équivalent d un lavage péritonéal ou articulaire non coté à la fin d une intervention ?

  2. Christophe 2 mois Il y a

    C’est un geste court qui n’a pas été pris en compte initialement dans la ccam, contrairement aux actes que vous citez.
    Et puis vous avez raison de ne pas soutenir vos collègues, ils s’en souviendront surement…
    Bien confraternellement

    • Zigmund 2 mois Il y a

      je suppose que votre commentaire sur le manque de soutien aux collègues s’adressait au MG qui ignorait le sens du mot confraternité (sur la “carte où ne pas s’installer “) et non sur cet article. Nous ophtalmos savons que c’est un geste court mais la suppression de cette cotation équivaut à une baisse de 15 % de la valeur de l’acte. Si la valeur des actes de chirurgie était correctement réevaluée, nous ne nous soucierions pas de la disparition de cette cotation. nous savons que prise en charge ou non zapper cette injection n’est pas défendable pour un ophtalmo Effectivement nous saurons nous souvenir du manque de confraternité de certains

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?