Rapport Vigier sur l’accès au soin, l’avis d’UFML-S

Quelques éléments du rapport rédigé suite à la commission d’enquête sur l’accès au soin ( Rapporteur P Vigier, Président A Freshi) ont été livrés ce jour.

L’UFML-S qui porte une révolution de la gouvernance du soin et de l’attractivité de la médecine libérale réagit sur quelques points:

 

 

La suppression des ARS est défendue par le rapporteur de la commission, nous soutenons ce point et ajoutons la nécessité de révision du modèle des Agences d’Etat, trop couteuses aux pouvoirs surdimensionnés et vierges de toute surveillance indépendante .
Cette suppression ne peut se concevoir qu’avec un changement de la gouvernance où les représentants des patients ,dégagés de tous conflits d’intérêts et donc financés par l’impôt , des soignants et de l’administration seraient à égalité de pouvoir et chacun avec droit d’opposition, seules conditions pour établir une vraie démocratie sanitaire et la construction d’une vraie politique de santé.

Exonération totale des charges sociales pour médecin retraité si celui ci poursuit son activité. Nous soutenons ce point. Il est plus que temps de mettre un terme à ce scandale.

Création d’un statut de médecin adjoint pour les non thésés afin de permettre le « remplacement en présence de remplacé » donc un partage de l’exercice. Nous soutenons également ce point tout en précisant que celui ci ne peut fonctionner sans une relance de l’attractivité de la médecine de ville.

Augmenter à 35 € le tarif de la consultation dans les zones sous denses…
C’est la moitié de ce que demande l’UFMLS : 70 € en zone sous dense et le remboursement à 100 % des consultations pour les populations de ces territoires
50 € doit être la consultation de base sur tout le territoire.
Seul un choc d’attractivité permettra la relance de la médecine libérale.

La création d’internats ruraux tient du gadget sans véritable politique de la ville et de l’aménagement du territoire et sans vraie relance tarifaire des professions médicales libérales…

Les maillages bassin de vie par bassin de vie , leurs CPTS et autres acronymes ronflants ne sont que des pansements ; l’augmentation des bourses , des solutions palliatives…

L’augmentation conséquente du numérus clausus et le passage à un numerus apertus est sans rapport direct avec la problématique, les médecins formés sont en nombre suffisant mais un avenir flou et une profession défigurée par sa gouvernance ont dynamité son attractivité.
Moduler les postes en fonction des besoins, bien sur.

Le conventionnement sélectif NON , évidemment non, il effondrerait plus encore la médecine générale et certaines spécialités.
Il ferait des médecins la cause alors qu’ils ne sont que la conséquences des politiques sanitaires successives.
Il ferait payer aux jeunes médecins une faute commise par les politiques .

L’UFML-S réagira lors de la publication du rapport et se tient à la disposition de tous pour exposer ses solutions.

NB : dans le Quotidien du Médecin , M. le député Vigier a réagi en ces termes à une question de la rédaction portant sur notre carte mettant en lumière les territoires où les maires et les élus prônent notamment la coercition : « « Les comportements comme celui-là incitent à la stigmatisation et ça n’est pas bien. Le courage aurait été de venir discuter avec nous, mais malheureusement le courage n’est pas toujours partagé »
Nous nous permettons de lui rappeler que l’UFML-S n’a pas été auditionnée par la commission dont Mr Vigier est rapporteur …

Sans doute du fait du débat que nous avons eu l’un face à l’autre organisé par le Quotidien du Médecin auparavant.
En le rencontrant, j’ai représenté l’UFML-S lors de ce débat face à face et les yeux dans les yeux, mais ensuite la commission dont Mr Philippe Vigier est rapporteur n’a pas daigné nous auditionner …vous avez dit courage ?

Débat disponible sur le site du Quotidien du médecin disponible en cliquant ici

Tags:
1 Commentaire
  1. GAUTIER 3 mois Il y a

    La mort des internats signe la mort des amitiés carabines durables, rurales ou pas . Bon moyen pour l’ Etat de nous disperser et nous désolidariser y compris en bazardant nos fresques. La magnifique et plantureux pin’up ne ressemble nullement à MST trop imbue de soi pour le voir.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?