COVID19 – RETEX sur un crash sanitaire 1.

En reprenant l’historique des événements, on se rend bien évidement compte que les pouvoirs publics qui décident de tout sur le soin depuis qq années ont été totalement dépassés et ce avant même que le coronavirus débarque en France.
Dès les informations venues de Chine fin décembre sur une situation anormale, rien n’a été évalué sur notre capacité à faire face à une possible brutale épidémie. Pourtant on avait l’expérience du H1N1 de 2009.
Mme Buzyn alors ministre de la santé a en janvier affirmé que le risque qu’il arrive est faible.
https://www.youtube.com/watch?v=NDE-5km2Kq8
Ces propos affirment : si cela arrive on fera etc…
Soit disant  les hôpitaux sont prêts, que les stocks de masques et gels hydroalcooliques ont été commandés.
La réalité montre que c’est faux et pire, qu’une partie de nos stocks a été envoyée à la Chine.
https://www.youtube.com/watch?v=8vcaIAZN770
Et récemment elle affirmait qu’inquiète, elle avait informé le 1er ministre dès janvier.
Le gouvernement ment et court après les événements.
Le Ministère de la santé s’est-il inquiété de nos stocks de matériels de protections (masques sur blouses gels hydro alcooliques), de matériels de réanimation, des tests de dépistages ?
On peut en douter vu qu’aucune commande n’a été faite alors qu’il n’y avait quasi plus de réserve.
Le manque d’anticipation stratégique est flagrant et va continuer…
Pourtant on avait plus d’un mois d’avance sur la Chine et plus de 15j sur l’Italie.
Une fois les premiers cas en France, la stratégie du gouvernement s’est basée sur son manque d’anticipation et la gestion d’une pénurie manifeste, masquée par une communication faussement rassurante.
Pas de test généralisé permettant de confiner tout Covid+.
Sous-estimation des formes asymptomatiques ou pauci symptomatiques. Seul le syndrome grippal fébrile typique était recherché.
¨Par conséquence le confinement des clusters sans test d’envergure localisé mais uniquement sur les cas hospitalisés ne pouvait empêcher la diffusion du virus.
L’exemple de la Corée du Sud est manifeste sur la procédure à faire.
Le maintien du 1er tour des élections municipales montre encore cette incurie.
Ce n’est qu’en catastrophe, quand la situation épidémique du Grand Est est devenue critique aux niveaux des services de réanimation que la peur d’une situation à l’Italienne a poussé au confinement généralisé ; ce qui, vu le manque de préparation aurait dû être fait bien plus tôt vu l’absence totale de visibilité de l’étendue de l’épidémie.
Dans ce branle-bas de combat brutal, l’inefficience des structures administratives à diriger de façon pragmatique, la situation se confirme sur le terrain de jour en jour :
décalage total entre la communication du gouvernement et la réalité du terrain sur la livraison des masques, gels hydro alcooliques. le port du masque etc.
Impréparation totale des hôpitaux qui ont dû en urgence se réorganiser notamment pour augmenter leur nombre de lits de réa.
Manque de protection des soignants hospitaliers et de ville entrainant de nombreuses contaminations évitables. Distribution erratique des masques sans prioriser les zones prioritaires telles que le Grand Est et l’Ile de France.
Manque de matériels de réanimation.
Manque de test et réactifs surtout en ville laissant en confinement intrafamilial de nombreux infectés non testés.
Retard à la prise en compte du traitement   hydroxy chloroquine + azithromycine alors qu’aucune alternative thérapeutique n’existe en dehors d’une réanimation saturée.
Non prise en compte de la nécessite de prendre ce traitement en ville et non à l’hôpital, ce qui enlève beaucoup d’intérêt à ce traitement  quand il est donné trop tardivement.
Refus des ARS de coordonner dès le début secteur public et secteur privé .Refus de prendre en compte l’offre libérale. Nombreux lits de clinique non sollicités. L’État préférant l’Armée ou le transfert inter région. Ce qui ne fait que déporter la saturation. Cette attitude entraine des morts supplémentaires.
Devant l’échec stratégique, le confinement généralisé a été décidé. L’objectif est clair. Essayer de revenir à la fin du confinement à la généralisation des tests comme ce qui aurait dû être fait dès le début. Essayer d’écrêter le pic épidémique pour permettre de limiter le débordement des services de réanimation. C’est effectivement la seule solution qui reste. Mais on n’évitera plus une situation à l’Italienne vu nos manques de lits et personnels compétents encore valides contrairement à l’Allemagne.
Cette épidémie est très brutale par l’hyper contagiosité du Covid19. Le confinement va prolonger l’épidémie surtout si on anticipe mal le moment où on sortira du confinement.
Si on veut anticiper cette phase critique de la fin du confinement, on s’aperçoit que les tests sérologiques pour connaitre l’immunité au covid19 est un élément crucial, bien plus que les tests de détection du virus par PCR (30 % de faux négatifs).
Dé confiner les personnes à sérologies positives parait la meilleure des solutions pour éviter une reprise de l’épidémie.
La Grande Bretagne va dans cette voie.
Avons-nous préparé cette sortie ? Non je pense.
Ce gouvernement tourne en rond par ses voltes faces permanentes sous la pression des réalités.
En dehors de ce crash sanitaire, on assiste en direct à un crash de la politique de santé basée sur le lowcost et le mépris de ses soignants tant à l’hôpital qu’en ville.
Échec de la loi HPST, de la Loi Santé ou l’État devient responsable de la santé de tous.
C’est aussi le crash des administrations de santé.
Échec du ministère de la santé, incapable de prévoir, organiser, planifier. Échec des ARS incapable de coordonner le public et le privé, incapable de faire confiance aux médecins libéraux sur le terrain.
En attendant on lutte et on pleure nos morts.
A suivre…
Dr Stephan Meller Ufml-Syndicat.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?