Haro sur la médecine libérale !

logo UFML SYNDICATCommuniqué de presse

Paris, le 24 mars 2021

Haro sur la médecine libérale !

L’ UFML-S se félicite de l’annonce par le président de la République d’une accélération de la campagne de vaccination.
Nous tenons néanmoins à rappeler que les médecins libéraux qui participent à cette campagne de vaccination dans leurs cabinets ou centres de vaccination et qui sont les piliers de cette campagne sont délibérément maintenus en état de pénurie.

L’UFML-S rappelle que la médecine libérale seule peut vacciner en grand nombre, comme elle le fait chaque année pour la grippe (13 millions de personnes vaccinés en quelques semaines). Nous affirmons que les soignants libéraux sont à même de procéder à la réalisation de la campagne vaccinale si on leur en donne les moyens.

D’autre part l’établissement des vaccinodromes pose plusieurs questions :
– L’utilisation de ceux-ci ne va-t-elle pas se heurter à des procédures administratives hors-sol comme cela s’est vu depuis le début de la campagne de vaccination ?
– L’inscription des personnes sera-t-elle facilitée ou bien cela va-t-il se transformer en parcours du combattant comme c’est le cas depuis le début de la campagne de vaccination ?
– Les médecins traitants et infirmières seront-ils partis prenante de ces vaccinodromes ? Il apparaît, à cette heure, que les médecins en seraient exclus, les infirmières libérales passant sous la coupe des pharmaciens, loin des pratiques habituelles.
– Les vaccinodromes seront-ils aux côtés des centres de vaccination et de la vaccination en cabinets médicaux, où ont-ils vocation à devenir hégémoniques ?

L’UFML-S n’accepte pas aujourd’hui, et n’acceptera pas demain, le mépris dont la médecine libérale fait l’objet depuis quelques semaines :

– arrêt des fournitures de matériel vaccinal pour les médecins, sans qu’ils soient au courant
– suspension de la vaccination AstraZeneca pour les médecins, sans qu’ils soient au courant
– modification des populations cibles pour la vaccination par les médecins, sans qu’ils soient au courant
– création de vaccinodromes sans que les médecins soient au courant.

Il est temps que cela change et que les médecins libéraux soient considérés comme de véritables partenaires, au moment ou l’État a besoin de toutes les bonnes volontés. De notre côté nous sommes là, disponibles.

Relations presse :
Laurent Payet /Sarah Bonoron / Langage et Projets Conseils
laurent@lp-conseils.com / sarah@lp-conseils.com/ 01 53 26 42 10 / 06 89 95 48 87
UFML syndicat : le syndicat de l’union française pour une médecine libre

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?