Rififi chez les médecins pigeons : le masque tombe !

Rififi chez les médecins pigeons : le masque tombe !

Depuis 2012, le groupe facebook “Les médecins ne sont pas des pigeons” (MPP), né d’une fronde contre des mesures anti-médecins du gouvernement Hollande, se veut être un espace de liberté et d’expression pour tous les médecins et patients. De récents événements prouvent qu’il n’en est rien : il est désormais exclusivement aux mains d’une très petite minorité anti-système et partisane de la fin de la sécurité sociale.

Il est assez savoureux de savoir que les médecins pigeons les plus virulents appuyant cette révolte sont pour la plupart … installés en Suisse.

De nombreux membres de MPP ont déjà rejoint un groupe public facebook syndical où l’actualité médicale est débattue de façon plus sereine, modérée et constructive. D’autres ont créé un groupe privé appelé “le divan des médecins” où se discutent quotidiennement des cas cliniques sans aucun esprit partisan , dans un esprit carabin bon enfant.

De nombreux adhérents à ces groupes (que nous vous invitons à rejoindre) ont souvent critiqué les MPP et la faiblesse de la modération, à juste titre .

Le groupe MPP n’était pas modéré mais en totale roue libre.

Y passaient publications anti-vaxx, pro-fakemed, doc-bashing et prosélytisme à outrance anti-sécu au milieu d’insultes dans les commentaires et de petites-annonces, sans compter les sujets politiques sans rapport avec la médecine, et même des propos homophobes, racistes ou extrémistes. On était loin de l’esprit initial du mouvement qui a créé le groupe des médecins pigeons (et leur corollaire chez les dentistes, pharmaciens, opticiens, etc.).

Il est à noter que ce prosélytisme anti-sécu vient en réalité d’une même et unique personne qui poste quotidiennement sur de nombreux sites pour augmenter l’audience de son propre groupe : Alliance des Professions de Santé (APS), association où le bureau intègre une partie des pigeons suisses sus-cités. Cet intervenant est souvent banni de ces autres groupes pour spamming, ou usage abusif des dits groupes. Sur le groupe des MPP, certains jours, 100% des publications de cet espace d’expression étaient de son fait.

Une fois “censuré”, il se drape dans la liberté d’expression sans se rendre compte qu’il ne l’est pas pour le fond du message, mais pour la forme, c’est à dire en bafouant les règles les plus élémentaires de politesse et de respect d’un forum : ne pas accaparer l’espace en imposant, matraquant, floodant une idée unique, une seule information et laisser de la place et de l’ouverture pour d’autres .

Par ailleurs ,il est à noter qu’APS semble une coquille vide. Cette pseudo-alliance n’est active nulle part sauf pour publier sur Facebook ou sur son blog. On ne relève aucun communiqué de presse et sur Google, une recherche pointe vers des syndicats sans rapport situés en Afrique. Elle a un compte Twitter comptant 23 abonnés à ce jour, Twitter étant  un lieu d’influence et d’expression où l’audience se mesure facilement .

C’est dans ce contexte que le dernier administrateur actif des MPP qui essayait seul, tant bien que mal et depuis des mois, de remettre le groupe sur des rails plus sereins pour qu’il retrouve sa fonction de forum d’expression, s’est vu censuré et banni pour avoir interdit à l’administrateur d’APS de continuer son flooding quotidien, noyant les posts des autres membres essayant de s’exprimer. Mieux, ce posteur compulsif s’est vu nommer administrateur à la place de celui qui tentait de le modérer sur la forme, non sur le fond. Méthode extrême où celui qui dérange est remplacé en moins de 24h par celui qu’il tente de modérer. Un membre qui s’affranchit des règles qui s’applique à tous les membres du groupe est donc promu administrateur pour lui permettre de continuer son travail de pilonnage idéologique. Cet administrateur viré, exclu par un membre du bureau d’APS est le seul à ne pas être membre du dit bureau , mais celui qui le remplace y figure comme par hasard .

La situation est claire et limpide. Désormais les personnes aux manettes du groupe MPP sont toutes de fait membres du bureau d’APS. Il serait logique de fusionner les groupes et d’utiliser le titre : “Les médecins pas pigeons qui veulent la fin de la Sécurité Sociale”.

Pour information , APS est une émanation du groupe “Quitter la Sécurité Sociale”, qui dénonce depuis plus de 20 ans l’obligation d’affiliation à l’Assurance Maladie et qui milite pour la liberté de choix de son assurance santé et de retraite en France et en Europe, dans le cadre d’une bataille juridique d’interprétations de textes européens.

Dans une discussion privée dont on nous a fait parvenir une copie, un administrateur du groupe MPP indique clairement “qu’il faut parler en continu de la liberté d’assurance maladie” sur ce groupe.

Les masques tombent : la finalité des médecins pigeons n’est pas la libre expression mais le prosélytisme des mouvements “Quitter la Sécurité Sociale” et “Alliance des Professions de Santé”. Les statistiques qui nous ont été communiquées sont aussi édifiantes : ce groupe comporte moins de médecins que de patients ou autres professions de santé, et nombre des adhésions sont issues de médecins francophones exerçant à l’étranger, sans rapport avec la fronde française initiale des pigeons.
La dégradation des débats et la nature des posts constatés depuis des mois, et qui sont décriés sur les autres forums où sont allés chercher un souffle de parole les véritables médecins pigeons, trouvent aussi leur origine dans ces statistiques. Elles sont aussi la conséquence de l’absence de modération et du pilonnage idéologique pro APS qui y sévit depuis des années.

Les mouvement des médecins pigeons est mort, phagocyté par des idéologues anti-sécurité sociale extrémistes.

Nous vous invitons à nous suivre sur Twitter à aller vous divertir sur “le divan des médecins” de nature “carabine “où les modérateurs méritent notre soutien , groupe indépendant de toute action syndicale , ou bien à rejoindre le forum de l’UFML-S et  la page publications de l’UFML qui sont administrées avec éthique .

Le Bureau d’UFML-S a rédigé cet article avec les informations fournies par Antoine Brq

NB: nous reproduisons ici les captures d’écran du post qui a valu son éviction du poste d’administrateur de la page MPP ainsi que son exclusion de cette même page. Ces captures ont été supprimées quelques minutes après leur publication sur la page MPP.

Depuis la parution de notre article, Antoine B. est accusé de censure par les 2 administrateurs restants…

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?