Soignants 1 Marisol 0

Jerome Marty

Jerome MartyA tous,

Nous avons gagné ce jour la concrétisation de l’impact de nos luttes !
Nous avons pu voir des députés de tous bords politiques : PC, radicaux de gauche, UDI, républicains, défendre nos valeurs, nos idées, notre combat.
Jamais depuis deux ans nous n’avions assisté à un tel niveau d’expertise et de détails, exact reflet de ce que nous dénonçons.
L’opposition à cette loi traverse les partis parce qu’elle se construit sur des valeurs humaines, sur des valeurs éthiques et égalitaires.
Nous savons une chose : chaque personne convaincue par nos arguments les défendra jusqu’au bout, désormais consciente de leur exactitude et du danger de cette loi.


Nous avons pu le voir avec des journalistes, des patients de toutes professions, des politiques auxquels nous avions pu expliquer en détail les dangers de la loi, simplement en montrant ses articles et en expliquant ses rapports étroits avec l’accord national interprofessionnel, la loi sur les réseaux, la rémunération sur objectif de santé publique…

L’article 1, esprit de la loi, qui de fait étatise la médecine en faisant de l’Etat le responsable de la politique de santé, est maintenant dénoncé par nombre de politiques et compris et détaillé dans ses conséquences par nombre de journalistes.

Nous sommes en train de gagner le combat des idées sur le terrain politique, social et économique.
La perte de liberté de l’assurance maladie qui n’est plus qu’un rouage de l’Etat apparaît à ceux qui portent notre voix et l’assujettissement est de fait dénoncé.
Marisol Touraine peut bien répéter en boucle que les médecins resteront libres, que rien dans sa loi ne dit cela, que les réseaux de soins ne toucheront pas les médecins, le plus grand nombre sait, y compris dans ses rangs que rien n’est vrai et que quelque chose s’est cassé.
Marisol Touraine en mode automatique, récite des mots qui ne convainquent plus, l’air est connu, il sonne faux à l’oreille du plus grand nombre.


Nous avons gagné une étape.
Celle de la justesse de notre combat, celle du cœur, celle de l’humain, celle de l’éthique, celle de l’honneur.
Les discussions vont continuer, je vous appelle à soutenir toutes celles et ceux qui nous défendent et à les renseigner.

Je vous appelle à continuer à écrire à vos députés, vos conseillers régionaux et à expliquer sans détour à ceux qui soutiennent Marisol Touraine que devant une loi qui va briser la médecine de France nous nous engageons à les combattre sur le terrain politique et à, au sein de nos cabinets, appeler les Français à les sanctionner électoralement.
Je vous appelle à poursuivre le combat, encore et encore, à donner du cœur aux sénateurs de l’opposition, à poursuivre nos demandes d’un moratoire.
Je vous appelle à dénoncer les manœuvres d’un gouvernement qui méprise l’unité nationale quand il s’agit des soignants, qui fait de nous des « sous-citoyens », des « quantités négligeables » dont l’avenir peut être discuté sans débat républicain !
Je vous appelle à vous lever encore et encore contre une loi qui veut détruire notre système de santé égalitaire et  briser son excellence, alors que nul ne sait de quoi demain sera fait, et cela plus que jamais en ces heures troubles.
Je vous appelle à ne pas accepter ce mépris, ces mensonges, terreau de la loi de santé.
Je vous appelle à être plus que jamais, des médecins et des soignants de France, des femmes et des hommes libres et indépendants, responsables du système sanitaire devant les patients.

Nous avons  gagné un combat ce jour, et nous savons que quelle que soit la tournure des évènements, ensemble, médecins et soignants nous allons au final construire la victoire.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?