Autotest : du retard à la tergiversation

logo UFML SYNDICATCommuniqué de presse

Paris, le 4 avril 2021

Autotest : du retard à la tergiversation

La mise à disposition des autotest peut-être une révolution dans la lutte contre la Covid 19. L’UFML-S rappelle qu’elle demandait leur utilisation sur tout le territoire dès juillet 2020, alors que plusieurs pays du monde les utilisaient depuis plusieurs semaines.

Les autotest sont des outils de prévention collective. Ils doivent être utilisés par tout un chacun avant de se rendre vers un rassemblement en lieu instable tels que soirées entre amis, théâtre, spectacle…(les lieux stables sont les entreprises, le milieu scolaire, les hôpitaux…). Ils permettent, en cas de positivité, de s’écarter de l’événement et d’éviter ainsi de propager la contamination. Cela protège le groupe , avant une vérification le jour même ou le lendemain par un test RTPCR.
L’autotest n’est en rien un dispositif médical (les tests d’alcoolémies sont largement disponibles) mais bien un test qui doit être reproductible à tout moment et en tous lieux. Son accès doit être
facilité et le limiter aux seules pharmacies est une aberration.

L’UFML-S appelle à la multiplication des lieux d’accès aux autotests et à la confiance en une population tout à fait capable d’utiliser ce type de dispositif.
Si l’accès doit être facilité, leur tarif ne doit pas être un facteur d’inégalités. Nous appelons à la diminution du prix, pour des autotests à un euro, comme cela fut mis en place pour les préservatifs
sous le ministère de Philippe Douste Blazy.

La vaccination seule ne permettra pas d’en finir avec la crise de la Covid 19. Il faut différentes mesures et actions (vaccinations, autotests, tests salivaires répétitifs avec pooling en lieux stables,
retro-tracing, politique de l’air intérieur…) qui s’ajoutent les unes aux autres.

Pour l’UFML-S rendre les autotests disponibles dans les seules pharmacies en les qualifiants de dispositifs médicaux participe de la même erreur que d’avoir refusé d’étendre pendant un moment
le port du masque sous prétexte qu’il donnait un faux sentiment de sécurité ! Ou encore d’avoir refusé, en un temps, de tester largement au prétexte que tester les asymptomatiques ne servait à rien !

L’UFML-S rappelle que les autotests sont disponibles en grandes surfaces dans d’autres pays européens.

La France ne peut continuer à avoir une culture de la lenteur et du retard à agir face à la Covid-19.

Relations presse :
Laurent Payet /Sarah Bonoron / Langage et Projets Conseils
laurent@lp-conseils.com / sarah@lp-conseils.com/ 01 53 26 42 10 / 06 89 95 48 87
UFML syndicat : le syndicat de l’union française pour une médecine libre

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?