Communiqué de presse UFML- Syndicat, le 22 janvier 2018

59,25 euros pour une consultation de 15 minutes !

Des plateformes privées de téléconsultations apparaissent sur la toile. Par exemple la plateforme Medaviz propose à tout patient de solliciter l’avis d’un médecin moyennant 3,95 euros la minute.

« Lorsque des efforts considérables sont demandés aux professionnels de santé pour permettre une offre de santé de qualité et pour tous, que les assurances n’ont pas  de mots  assez durs pour dénoncer les dépassements d’honoraires, l’apparition de telles plateformes aux tarifs 2,37 fois supérieurs, est scandaleuse pour les patients et pour les praticiens. Rappelons que le financement à l’étude des téléconsultations serait limité aux patients en ALD ou encore à des territoires sous-médicalisés et les consultations seraient aux tarifs et majorations actuels. Bien loin de ces tarifs ! Ces plateformes ne règlent pas la question de fond de la pénurie médicale. Enfin, de quelle médecine parlons-nous quand le praticien ne connaît rien de son patient, ni même son nom ? » déclare Jérôme Marty, président de l’UFML Syndicat.

Si le coût n’est pas supporté par le patient mais par sa mutuelle, ou par l’entreprise qui contracteront avec cette plateforme et avec son adhérent ou salarié, les risques sont majeurs. En effet, les payeurs seront ainsi en capacité d’imposer leurs pré requis en matière de service à rendre, et de recueillir des données patients (l’anonymat sur ces plateformes est préservé jusqu’à la rédaction d’une ordonnance).

Pour l’UFML Syndicat « L’objectif de ces plateformes n’est évidemment pas de résoudre le problème des déserts médicaux mais de lier une offre médicale à l’organisme qui finance (assurances complémentaires ou entreprises), de favoriser les réseaux de soin, de donner bonne conscience aux politiques, et de dégager des bénéfices sur le dos des patients »

L’UFML-Syndicat demande un arrêt immédiat de la «  commercialisation » de ce type de services qui se targuent d’être autorisés par les ARS alors même que les discussions conventionnelles sur la télémédecine et ses déclinaisons viennent de débuter et rappelle que face aux progrès technologiques et aux nouvelles pratiques l’indépendance des médecins garante d’une médecine de qualité et de la protection des patients doit être protégée par la loi.

 

Union Française pour une Médecine Libre Syndicat
UFML-Syndicat: 4 Rue Brochant 75017 Paris Contact : ufmls@yahoo.com
Bureau
Dr Jérôme Marty -Dr David Schapiro- Dr Jacqueline Goltman-Dr Valérie Briole – Dr Franck Chaumeil- Dr Marie Hélène Bonfait Bouyer – Dr Stephane Meller -Dr Lamia Slitine-Dr Paule-Annick Ben Kemoun

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?