Déconventionnement : déjà 2044 intentions signées – communiqué de Presse du 22 mai 2023

Logo UFMLS 2022 fond bleu

L’action de déconventionnement collectif menée par l’UFML-S progresse comme prévu. 

Plus de 5 000 médecins aujourd’hui inscrits sur le site deconventionnement.fr donne une idée de la marge actuelle de progression. Celle-ci devrait encore s’amplifier avec les discussions autour des propositions de loi Valletoux et Garot (il semblerait qu’il soit prévu que des briques de la loi Garot relative au conventionnement sélectif et à la nécessité pour chaque médecin de déposer un préavis de 6 mois avant de quitter un territoire d’exercice en tension viennent implémenter la loi Valletoux.) 

Depuis quelques jours, Messieurs Garot et Valletoux courent les plateaux de Télévision pour rappeler que « les médecins sont financés par l’assurance maladie » et qu’il serait donc normal que ceux-ci rendent des comptes à la nation.

Nous rappelons que les médecins sont en majorité honorés par leurs patients et que ceux-ci sont pour cela remboursés par l’assurance maladie et la complémentaire à laquelle ils cotisent. 

Si les médecins, sur la base du volontariat, perçoivent une part de leurs honoraires en forfaits délivrés par l’assurance maladie c’est après avoir contractualisé avec celle-ci. 

Le tout s’inscrit dans un cadre conventionnel ou année après année les tarifs des actes des médecins sont maintenus au plus bas de la moyenne Européenne. 

Lorsque les médecins choisissent d’êtres conventionnés, ils sont donc, sous tarifés par l’assurance maladie au regard des tarifs de la communauté Européenne. 

Ce contrat conventionnel comporte la prise en charge par l’assurance maladie d’une part des cotisations sociales des médecins, mais au regard de la non progression des tarifs de bases de l’exercice libéral de l’augmentation continue des charges, il est devenu léonin. 

Loin de devoir la moindre chose à la nation, c’est la nation qui est redevable, profondément redevable aux médecins. 

L’UFML Syndicat rappelle à Messieurs Garot et Valletoux que : 

– Les médecins à exercice libéral exclusif travaillent 55 heures par semaines sans les gardes. 

– 30 % des médecins généralistes ont plus de 60 ans. 

– 95 % des territoires voient leurs lignes de gardes pourvues par les médecins libéraux qui assurent cette mission. 

Dire que les médecins libéraux sont financés par l’assurance maladie, laisse à croire à chaque patient que les soins sont gratuits, que les médecins sont des employés de l’assurance maladie, alors que leur exercice est indépendant, et plus grave, qu’ils volent la nation. 

En usant de cet argumentaire Messieurs Garot et Valletoux s’introduisent dans le colloque singulier entre le médecin et le patient ou la confiance est primordiale et le pervertissent. 

Cette manipulation n’est pas acceptable et juridiquement attaquable. L’UFML Syndicat va consulter ses conseils. 

Au-delà de leurs déclarations mensongères et manipulatoires, nous affirmons que si leurs propositions de loi passent, elles viendront amplifier une évidence constatée chaque jour par des médecins de plus en plus nombreux : 

Il n’y a plus aucun intérêt pour un médecin libéral à être conventionné. 

Conscients de cette réalité renforcée par les PPL Garot et Valletoux, les médecins entrent toujours plus nombreux dans l’action de déconventionnement collectif. 

Les portes de cette action sont donc largement ouvertes en prévision des milliers de médecins qui vont s’inscrire si ces lois sont votées. 

Au regard de ce que leur profession subit, les médecins n’ont plus peur de se déconventionner, la liberté est pour nombre d’entre eux, la plus belle des issues. 

Si les parlementaires votent ces lois, ils détruiront la médecine libérale. Les médecins prendront de faire leurs responsabilités pour créer la médecine que ceux-là leur refusent. 

L’action est visible sur le site : https://deconventionnement.fr/ 

 

2 Commentaires
  1. Bibi 4 mois Il y a

    Cela fait trente ans que l’état veut supprimer la CPAM, en faisant des conventions de plus en plus limitative dans le libéralisme, à coup de ROSP que j’ai toujours refusées,l’état a mis la main sur la médecine libérale et la bâillonnée
    Le deconventionnement ne lui fait pas peur, on mettra la fin de la cpam sur les méchants médecins, mais c’est bien de bouger enfin!!! je pense que c’est trop tard

    • Auteur
      Webmaster UFML 4 mois Il y a

      Il n’est jamais trop tard !

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2023

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Ouvrir la discussion
1
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour,

comment puis-je vous aider ?

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?