EFFONDREMENT DU SYSTÈME DE SANTÉ EN FRANCE : HALTE À L’IMMOBILISME – communiqué intersyndical du 7 décembre 2021

Logos Communs Manif 4 décembre 2021NOUS ATTENDONS DES MESURES IMMEDIATES ET UNE VISION À LONG TERME

Nous, organisations syndicales et collectifs, représentant la ville et l’hôpital, les personnels médicaux et paramédicaux, de toute génération, avons été reçus au ministère des Solidarités et de la Santé à l’issue de la mobilisation « Ensemble pour la santé » du 4 décembre 2021.

Rappelons que ce mouvement prend place dans un contexte épidémique d’ampleur que le monde de la santé a dû juguler malgré un manque de moyen et de considération patent. En effet, le fameux « Ségur de la Santé » dont les ministres et députés de la majorité se targuent a eu un effet délétère sur l’accélération de la dégradation continue de notre système de santé et la perte d’attractivité de l’hôpital public. Les hôpitaux continuent de se vider de leurs soignants, la médecine libérale continue à se paupériser, les patients ont toujours autant de difficultés à trouver un médecin traitant et à s’inscrire dans un parcours de soins. Tout ce bruit pour cela, a-t-on envie de dire…

À l’issue de la manifestation, nous avons été reçus de façon la plus succincte. Les problèmes que nous soulevons ont été éludés : pénurie des professionnels de santé sur tout le territoire, permanence des soins, reconnaissance du temps de travail, rémunération, absence de réel dialogue social – que ce soit avec les libéraux ou les hospitaliers ! Les seules réponses obtenues sont « on regarde », « on n’a pas de programme pour la santé, M. Macron n’est pas encore candidat » ou encore « les arbitrages se font à Matignon ». Pourtant de source officieuse il semble que les arbitrages sont faits par Matignon, et que la permanence des soins, sujet porté par tous, est un sujet que Matignon a décidé d’enterrer.

La souffrance et l’épuisement des professionnels de santé sont trans-sectoriels et toutes générations confondues : ville, clinique et hôpital ; médecins, paramédicaux et étudiants en santé. Nous ne pouvons accepter d’être les coupables expiatoires d’un système obsolète construit par les politiques et les administratifs, et qui est à bout de souffle. Nous sommes les victimes malgré nous de l’échec de politiques sanitaires successives, que nous avons voulu maintes fois redresser. La surdité de l’État a fini par écrouler le système : c’est une réforme systémique de la santé en France dont nous avons besoin, tout de suite !

À la question : que propose le candidat Macron pour le quinquennat à venir ? Aucune réponse n’a été apportée alors même que des thèmes de santé représentent un point de vigilance majeur pour les Françaises et Français en vue des prochaines présidentielles. Grande Sécu, réformes des retraites, statut des établissements publics de santé, les Français ont le droit de savoir.

Les professionnels de santé ont montré lors de la première vague que le terrain savait être créatif pour sauver la santé dans une crise sanitaire inédite. Il faut nous faire confiance !

Nous sommes tous engagés vers un même but : sauver la santé et apporter un juste soin en tout point du territoire à nos concitoyens. Les semaines et mois à venir seront l’objet d’autres mobilisations s’il le faut, en un mouvement qui va continuer à se développer.

 

UFML syndicat : Dr Jérôme Marty – president@ufml-syndicat.fr – 0684809426 – Dr Arnaud Chiche – 0662602539

Contacts :

Jeunes Médecins – Dr Emanuel Loeb – emanuel.loeb@gmail.com – 0650936460

ISNI – Dr Gaetan Casanova –

presidence@isni.fr

– 0650673932

Collectif santé en danger

arnaudchiche@hotmail.com

SNPHARE – Dr Anne Wernet – anne.wernet@snphare.fr – 0663834670

APH – Dr Jean-François Cibien – jf.cibien@sudf.fr – 0607197983

5 Commentaires
  1. Creste 5 mois Il y a

    je ne vois toujours pas se finaliser la prise en compte des cotisations retraite pour les retraités qui continuent à sauver le système de soins.

  2. Dellac Muriel 5 mois Il y a

    Bonjour. Pourquoi tant de gesticulations pour aucun résultat depuis le temps ? Ne faut-il pas maintenant passer au medicus interruptus ? Arrêt maladie pour surcharge de travail. Illimité.

  3. Chazerans 5 mois Il y a

    mais que font les autres syndicats ?
    Une action commune a t elle été proposée ? parlez nous en

    Les aides de l’état, et la guerre des ego, et voila le grand mal syndical français, on pourrait y voir le petit nombre de syndiqués.

    Généraliste retraité , après avoir cotisé successivement à 3 syndicats, quittés pour un acoquinement très probable avec tous les gouvernements successifs.

  4. desplan 5 mois Il y a

    Quelles sont vos propositions?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

©2022

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?