Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle de 2022

Lettre ouverte aux candidats de la présidentielle de 2022

 

Vous avez fait le choix de vous présenter à la magistrature suprême devant les Français.  Élu-e-s, vous devrez faire des choix, prendre des décisions.

Toutes les enquêtes montrent que la première ou la seconde préoccupation des Français est en lien avec la crise profonde que traverse notre système sanitaire. La difficulté à trouver un médecin et les inégalités d’accès aux soins sont au cœur de la vie quotidienne de vos concitoyens. La crise est historique, et frappe sans distinction hôpital et médecine de ville.

Face à l’urgence, nous avons, nous qui portons le soin, un double problème : la santé n’est pas loin s’en faut, au centre de vos programmes politiques pour la France, et, plus grave, vous n’y connaissez rien…

Cette double problématique est, en fait, depuis plus de trente ans, notre croix. De méconnaissances en méconnaissances, de réformes cosmétiques en réformes cosmétiques, d’échecs en échecs, notre système sanitaire est arrivé à son point d’effondrement.

Vous n’avez dès lors plus d’autre choix que de tout reconstruire en une réforme, globale et systémique. Il faut changer de logiciel et ne plus voir celles et ceux qui portent le soin comme responsables et comptables d’une crise démographique, fille des décisions politiques passées et en cours. Les médecins et personnels de soins de toutes origines ne doivent pas être considérés comme des variables d’ajustement. Il est temps de regarder enfin la santé, non comme un cout, mais comme un bien commun, source de richesse et d’équilibre social pour la nation.

Celles et ceux qui portent le soin ne sont pas “au cœur” du système sanitaire comme vous vous plaisez à le dire, ils sont le cœur du système de santé. Epuisé, le système est malade, à l’arrêt. Le système est mort.

Vous devez donc, reconsidérer la place de celles et ceux qui portent le soin, mieux les connaitre, les écouter, les respecter, leur donner plus de responsabilités dans l’organisation et les orientations du système. Vous devez revoir, totalement, la façon dont la France honore ces professions, et pour cela remettre en cause le sacro-saint Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) et sortir les rémunérations et tarifs des soignants de cette enveloppe contrainte, pour casser la logique folle qui lie déficit de l’assurance maladie et blocage tarifaire et des rémunérations. Logique qui fait de la France l’un des pays occidentaux qui rémunère le moins bien ses soignants.

Vous allez devoir relancer la médecine libérale, que vos réformes successives ont sabotée, ne lui laissant plus les possibilités de faire face aux besoins territoriaux engendrés par la mise en œuvre de vos politiques générales. Vous devez, à ce modèle d’exercice seul à même de porter la médecine au plus près des patients sur tout le territoire, des états généraux qui ouvrent à un plan Marshall refondateur qui respecte et favorise l’esprit d’entreprendre.

Vous devez relancer l’hôpital, repenser sa gouvernance, l’ouvrir aux professionnels du soin, et, là encore, revoir de fond en comble les rémunérations et l’attractivité des métiers du soin. Vous devez redonner aux soignants toute leur place au sein de l’hôpital et leur permettre de construire ce pôle d’excellence de référence que nous n’aurions jamais dû perdre. Vous devez favoriser les passages de la médecine de ville à l’hôpital et de l’hôpital à la ville, tout en respectant les choix de chacun, faire tomber les murs, être facilitateur.

Vous devez dynamiter toutes ces agences, couteuses et dont la crise a montré le peu d’efficacité, recentrer la dépense, penser chaque action au travers du seul prisme du soin. Vous devez protéger et développer notre système solidaire, redonner à l’assurance maladie son statut de droit privé, et en faire un organisme protecteur et bienveillant pour les patients comme pour les soignants.

Vous avez fait le choix de vous présenter au suffrage universel, vous avez le devoir de porter le système de santé de demain. Cela vous impose la reconnaissance et la considération vis à vis de celles et ceux qui portent le soin et  le courage des grandes ambitions.

Nous vous attendons au rendez-vous.

 

Dr Jérôme Marty

Président UFML-S Le syndicat de l’Union Française pour une médecine libre

 

4 Commentaires
  1. Dr. Francoise Lefevre 5 mois Il y a

    Bravo, merci entièrement d’accord avec cette lettre.

  2. Dr f sanquer 5 mois Il y a

    Bravo et courage merci pour cette lutte depuis 10 ans maintenant

  3. Docteur V 5 mois Il y a

    On est vraiment gouvernés par des politiques incapables depuis 30 ans. Comment naufrager un merveilleux système de soin en 6 leçons.

  4. DUMAREST 5 mois Il y a

    URSSAF , CARMF , CSG( +2 merci Macron ), RCP , CFE, assurances prévoyance , mutuelle , redevance clinique, loyer , secrétaire , forfait logiciel medical , téléphone , agenda informatique , emprûnts immobiliers et de matériel , et j’en passe, sans compter les impôts sur le revenu normaux et justifiés .
    Les français ne savent pas comment les médecins libéraux financent leur activité , et comment ils sont de plus en plus pressurés .
    C’est la raison principale de la désaffection à l’installation , parce que pour s’en sortir il faut travailler beaucoup plus que 35 heures , ce que ne veulent plus faire les jeunes médecins .
    La médecine libérale meurt et les politiques ne s’en rendent pas compte pour certains , et d’autres le souhaitent (comme notre regrettée ministre Touraine … ) . La France entière va devenir un désert médical ! Il n’y a pas un jour où plusieurs patients me disent qu’ils sont dans l’angoisse de ne plus avoir de médecin-traitant , et tel ou tel spécialiste .
    Il y a urgence à rendre à nouveau la médecine libérale attractive , sinon la santé des français va vraiment souffrir .
    Merci à l’UFML de se battre pour elle .

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

©2022

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?