“Et en même temps …”

Agnes Buzyn ministre du « et en même temps » vient donc de ressortir du fin fond de son chapeau le Tiers Payant qu’elle annonce intégral et pour la fin de l’année, « c’est â la profession de s’en emparer dit elle » Dans le même temps la CSMF , le SML et d’autres syndicats de paramédicaux annoncent la mise en place d’une solution de paiement du Tiers payant : « paymed » : organisme concentrateur technique OCT qui leur permettra de percevoir des retombées financières à chacune d’entre elles… hasard?NonAucun hasard . Les politiques de la droite à la gauche veulent éliminer le paiement à l’acte , parce que ce mode de rémunération fait du soignant un être indépendant inducteur de dépense.Le Tiers payant est leur arme, qui permettra d’assujettir le prescripteur à l’organisme payeur , comprendre l’assureur obligatoire et complémentaire, également organisateur du soin.Le soignant sous tiers payant est dépendant, sous la tutelle et le bon vouloir du payeur.La valeur de ses actes lui échappe, définitivement, plus aucun espoir d’augmentation tarifaire avec rapidement l’apparition d’un valeur flottante des actes en fonction de l’etat économique du pays , et la possibilité de pénalisations financières toujours plus fréquentes pour des motifs toujours moins exceptionnels….Le Tiers payant est une aliénation, il permettra la multiplication des forfaits, le flechage des exercices dans les CPTS et leur encadrement par les ARS en lien avec les GHT.La CSMF et le SML qui font la promotion et pensent tirer profit de Paymed n’ont donc plus rien de liberal.Apres avoir promu ➡️les références médicales opposables, revendiqué la paternité ➡️de l’avenant 8 et de son rejeton l’optam destructeur du secteur 2, ➡️des CPTS ➡️des assistantsTout trois proposés par leurs soins à Marisol Touraine (MG France lui avait demandé le TPG)Voila qu’ils relancent le TPG et se mettent au service d’Agnes Buzyn pour éliminer le paiement à l’acte…Ces syndicats vous trompent depuis des années , pret à tout pour garder leur place , pret à tout pour se financer…Ils n’ont rien de libéraux , ils ne peuvent lutter contre les problèmes que vous connaissez , ils sont le problème, puisqu’intimement liés à une même politique…

Publiée par Jérôme Marty sur Jeudi 24 octobre 2019

Agnes Buzyn ministre du « et en même temps » vient donc de ressortir du fin fond de son chapeau le Tiers Payant qu’elle annonce intégral et pour la fin de l’année, « c’est â la profession de s’en emparer,» dit elle.
Dans le même temps la CSMF, le SML et d’autres syndicats de paramédicaux annoncent la mise en place d’une solution de paiement du Tiers payant : « paymed» : organisme concentrateur technique (OCT) qui leur permettra de percevoir des retombées financières à chacune d’entre elles… hasard ?
Non
Aucun hasard. Les politiques de la droite à la gauche veulent éliminer le paiement à l’acte, parce que ce mode de rémunération fait du soignant un être indépendant inducteur de dépenses.
Le Tiers payant est leur arme, qui permettra d’assujettir le prescripteur à l’organisme payeur, comprendre l’assureur obligatoire et complémentaire, également organisateur du soin.
Le soignant sous tiers payant est dépendant, sous la tutelle et le bon vouloir du payeur.
La valeur de ses actes lui échappe, définitivement, plus aucun espoir d’augmentation tarifaire avec rapidement l’apparition d’un valeur flottante des actes en fonction de l’état économique du pays, et la possibilité de pénalisations financières toujours plus fréquentes pour des motifs toujours moins exceptionnels….
Le Tiers payant est une aliénation, il permettra la multiplication des forfaits, le fléchage des exercices dans les CPTS et leur encadrement par les ARS en lien avec les GHT.
La CSMF et le SML qui font la promotion et pensent tirer profit de Paymed n’ont donc plus rien de libéral.
Apres avoir promu
les références médicales opposables,
revendiqué la paternité
de l’avenant 8 et de son rejeton l’OPTAM  destructeur du secteur 2,
des CPTS
des assistants

tous trois proposés par leurs soins à Marisol Touraine (MG France, lui, avait demandé le TPG)
Voilà qu’ils relancent le TPG et se mettent au service d’Agnes Buzyn pour éliminer le paiement à l’acte…
Ces syndicats vous trompent depuis des années, prêts à tout pour garder leur place , prêts à tout pour se financer…
Ils n’ont rien de libéraux,  ils ne peuvent lutter contre les problèmes que vous connaissez , ils sont le problème, puisqu’intimement liés à une même politique…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Logo UFML Syndicat ©2019

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Manif 14 novembre 2019

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?