Il est des moments où l’histoire vous appelle

Jerome Marty

Jerome MartyIl est des moments où l’histoire vous appelle,

des moments où la décision à prendre vous engage,

des moments où quel que soit le choix pris, la voie choisie

notre responsabilité est engagée.

Parce que dans ces moments-là, nous sommes,

quoique nous fassions,

indéfectiblement liés aux autres.

Ce moment est de ceux-là.

Vous êtes médecins, soignants,

et face à vous tous, sonne l’heure du choix.

Le choix de s’engager face à la loi Touraine

ou le choix de laisser faire.

L’heure de votre responsabilité sonne

La loi Touraine fait de l’Etat le responsable de la politique de santé.

Elle met en place le tiers payant généralisé,

rend le médecin dépendant du financeur,

surveille sa pratique au travers du DNMP,

Quel sera votre choix ?

La loi Touraine bafoue et détruit le secret médical,

ouvre l’accès au DMP à des non-soignants,

crée une base de données patients,

autorise son accès et la vente des données au marché.

Quel sera votre choix ?

La loi Touraine donne tous les pouvoirs aux ARS :

détermination du lieu d’installation,

obligation de regroupement,

imposition des projets médicaux.

Quel sera votre choix ?

La loi Touraine permet le désengagement de la Sécurité sociale,

l’augmentation de la part de remboursement par les complémentaires,

elle précipite la médecine dans les réseaux de soin,

elle livre le financement du soin au privé.

Quel sera votre choix ?

La loi Touraine déchire la médecine de France,

supprime la liberté des médecins et des patients, nie leur indépendance.

Elle rompt avec des siècles de médecine individualisée,

construit une médecine aux ordres d’autres intérêts que le soin.

Quel sera votre choix ?

Nous sommes médecins, nous sommes soignants,

Nous ne sommes pas là par hasard.

Nous sommes porteurs et relais de valeurs.

Nous donnons la vie, nous faisons face à la souffrance.

Nous sommes confrontés aux drames les plus terribles,

aux peines insoutenables et aux joies les plus belles.

Nous savons les regards, les gestes les plus anodins.

Nous sommes pétris de doutes, nous savons la complexité de l’humain.

Si la technique et les progrès de la science font notre art,

jamais nous n’oublions que chaque homme est unique.

Nous sommes garants du secret, porteur de la confiance qui nous est donnée.

Nous sommes les gardiens d’un temple, nous sommes un ciment sociétal.

L’heure du choix sonne.

Et c’est ici et maintenant.

Jamais il n’y eut de choix plus important.

Jamais de responsabilité plus grande.

Parce qu’au-delà des apparences et de la communication,

au-delà des chiffres et des statistiques présentés comme nécessité,

nous savons les conséquences, nous savons les risques.

Indispensables humains pour les humains,

chacun plus important encore à l’heure de la médecine 2.0,

nous ne pouvons nous exonérer de notre devoir de parole et d’action.

La loi Touraine est une loi de rupture sociétale.

Elle ouvre grand la porte des porteurs de certitudes.

Du faux prophète du marché au décideur dogmatique,

elle fait de la santé une ressource économique.

Elle oublie l’homme derrière la cohorte.

Elle fait du médecin un outil, du patient un chiffre.

L’heure du choix sonne et il nous appartient de nous lever,

de trouver en nous le courage de résister.

Ou de nous taire et de prendre l’entière responsabilité des drames annoncés.

Je ne suis qu’un médecin parmi vous tous,

un médecin formé, construit par la médecine de France.

Je fais le choix de la liberté de soigner, je fais le choix de l’indépendance.

Je fais le choix du secret médical, celui de la protection de l’éthique et de la déontologie.

Je fais le choix de l’homme face à la finance et au marché.

Je fais le choix de la responsabilité face à l’obéissance.

Je fais le choix de la résistance dès le 3 octobre et lors des mouvements à venir.

Je refuse la loi de modernisation de la santé.

L’heure du choix sonne.

Médecins, soignants, quel sera votre choix ?

 

Dr Jérôme Marty

Président de l’UFML

 

Ce texte a été écrit en réponse à l’interview de Guillaume Sarkosy, président de Malakoff-Méréric dans le nouvel économiste du 15 septembre 2015 dont voici quelques extraits :

Decomplexe guillaume sarkosy

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?