, ,

Médecin subventionné ? Tu iras revendiquer ta liberté d’exercer …

,

J’en ai assez que l’on traîne ma profession dans la boue.

L’Assurance maladie nous dénie la capacité de salarier des assistants ou des secrétaires et nous impose de subventionner ceux qui devraient être nos salariés.

Les syndicats représentatifs acceptent et discutent des modalités de la subvention.

Il y a quelques années, les mêmes ont accepté la ROSP, et ont quasi bloqué toute évolution tarifaire !

Par leur faute, le tarif de base est à 25 euros. Je l’écris, je le signe, la valeur de notre acte de base est au plus bas de la moyenne européenne par la faute des syndicats qui nous représentent.

Posez-vous une simple question : la valeur de mes actes va -t’elle augmenter alors que l’Assurance maladie va prendre en charge le salaire des assistants de ma profession ?

“La sécu les paye, ils n’ont qu’à s’installer dans les déserts !” Combien de fois nous sommes nous levés contre cette assertion? Des dizaines, des centaines de fois…

Le pourrons- nous encore avec l’augmentation des forfaits et l’aide d’assistants subventionnés ?

Non, nous ne le pourrons plus !

Nous sommes en train de lier notre activité au bon vouloir de la Sécurité sociale et de l’État et aucun des syndicats représentant notre profession aux négociations conventionnelles ne s’élève contre cela !

Aucun !

Nous avons affaire à des boutiquiers qui sont en train d’accepter l’enfermement des générations futures !

Leur rôle serait de quitter ces négociations et d’imposer ensemble des actes correctement rémunérés, avec lesquels nous pourrions salarier des assistants, des secrétaires selon nos besoins, alors nous serions à leurs côtés.

Leur rôle est de stopper cette dérive qui va faire de ceux qui vont prendre notre suite, des supplétifs de l’Assurance maladie ; et cette dérive, ils l’acceptent.

Leur rôle serait l’arrêt des négociations en l’absence de mise en place de vraie démocratie sanitaire, et  ils acceptent le principe de  CPTS sous pouvoir des GHT et des ARS.

Ils acceptent une médecine de ville subventionnée, forfaitisée et sous dépendance financière du groupement hospitalier de territoire !

C’est cette médecine qu’ils sont en train de négocier.

Hamon, Ortiz, Vermersch, Battistoni, acceptent l’inacceptable :

Avec le blocage de nos tarifs et la subvention de personnels, nous sommes mis dans l’incapacité de recruter des salariés.

L’UFML-S ne cautionne pas  cela.

Les dentistes ont des assistants, les dentistes payent leurs assistants.

Les médecins en Suisse ont des assistants, les médecins suisses payent leurs assistants.

Subventionner l’exercice n’a rien d’une aide ou d’un cadeau, c’est un enfermement, une servitude volontaire !

Adhérez à notre structure, adhérez à notre mouvement.

Qui d’autre porte la défense de ce qui fait l’essence même de votre liberté d’exercer et de la dignité de votre exercice, qui d’autre ose dire ce que vous valez ?

Qui d’autre a la volonté de changer totalement les choses et de vous remettre aux commandes du système ?

Regardez ce qu’ils ont fait à notre médecine, regardez son érosion depuis 30 ans , regardez vos difficultés, regardez hier, aujourd’hui, demain !

Entrer dans une structure peut faire peur, mais rien ne se fera, rien ne se modifiera,  si vous laissez les mêmes femmes et hommes et les même structures vous représenter et accepter années après années le modèle sanitaire imposé !

Rien  ne changera si vous ne faites pas le pas, si aucun de vous ne bouge.

Jérôme Marty, président UFML-Syndicat

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?