Méprisés, voilà ce que nous allons faire.

Vous pensez vraiment que l’on va, une nouvelle fois prendre des risques et en faire prendre à nos familles ?

46 médecins libéraux décédés ça ne vous a pas dérangés ?

En avez-vous seulement conscience ?

Vous avez suspendu la dotation d’État en moyens  de protection le 4 octobre alors que cette décision avait été prise au mois d’aout.

Autant nous insulter,  ce sera plus clair, et cela aura le mérite de refléter ce que vous pensez des médecins de ville.

Je vous le rappelle : vous n’avez JAMAIS, je le répète JAMAIS été en capacité de nous protéger ! JAMAIS.

La COVID 19 se transmet principalement par voie aérosolisée il est donc indispensable que nous disposions de masques FFP2 pour tout examen ou tout soin réalisé à des patients susceptibles d’être porteurs de la maladie. 50 % de patients atteints du COVID19 sont asymptomatiques, donc nous devons être protégés tout le temps et ce n’est pas le cas.

Après 9 mois, plus de 32600 morts et des dizaines de milliers de soignants contaminés, vous n’avez rien appris !

Nous sommes engagés dans un combat et vous nous demandez d’acheter nos armes ! Nos propres protections !

Vous imaginez un soldat qui serait en nécessité d’aller sur sa propre solde s’acheter son matériel parce que son ministère ne le protègerait pas ? Non ? … C’est pourtant parfois le cas…

Minable, c’est minable.

Où en sont les stocks, où sont les masques FFP2, les gants, les sur-blouses ? Où sont nos armes ?

Qui nous garantit que demain nous ne serons pas en rupture ?

Puisque le mode de contamination par aérosol est prouvé, TOUS les soignants prenant en soin des patients COVID19, en ville et en établissements, doivent travailler en permanence en masques FFP2…Combien de temps pourrons nous en trouver ? L’avez-vous seulement projeté ?

Vous nous demandez, à nous médecins, comme aux établissements de soin, d’assurer 10 semaines de stock ! Pour combien de patients ? 10% 50% 100 % En avez-vous seulement calculé le cout ? Avez-vous seulement défini face à quel patient on se protège et face à quel patient on ne se protège pas?

10 semaines de masques, sur blouses, charlottes, sur chaussures, gants, SHA, et un cout indolore? Mais franchement, vous nous prenez pour qui ?

Nos tarifs sont fixés, encadrés, et au plus bas de la moyenne européenne. Vous vous foutez de nous !

Vous avez débloqué 8,8 milliards d’euros pour les rémunérations de l’hôpital public, c’est insuffisant, et vous avez fléché 300 millions d’euros pour l’ensemble des soignants libéraux !

Insultez nous, ce sera plus clair !

Je vais donc vous dire ce que l’on va faire, moi le soignant de terrain que vous méprisez, moi qui ai été en relation avec les proches de confrères tombés de ne pas avoir pu se protéger.

Nous allons user du dépassement pour exigence particulière pour de  nombreuses  consultations.

Nous allons ainsi non seulement répercuter les couts des matériels de protection que vous êtes incapables de nous fournir, mais également déterminer les vrais tarifs que nous pensons valoir, et nous allons faire cela en toute transparence et en rappelant vos manquements à chaque patient.

Une consultation complexe : DE, une consultation supérieure à 15 mn : DE, une consultation de plus d’un motif : DE, une consultation à risque : DE. Libre à vous d’organiser leurs remboursements, libre à vous de mobiliser les assurances complémentaires qui se sont gavées d’euros depuis le début de la crise.

Vous pensez que nous allons continuer à bosser pour 25 euros, tout en investissant dans les moyens de protections et en faisant rempart pour éviter que l’hôpital explose? Nous l’avons fait en mars, avril, mai… pour aucune reconnaissance !

C’est une guerre,  avait dit notre président, vous ne nous fournissez pas nos armes de défense, vous ne nous considérez pas dignes de rémunérations à la hauteur de nos rôles et responsabilités.

Ça suffit !

Nous allons soigner, mais, nous allons faire du soin un combat !

Dr Jérôme Marty Président UFMLS

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?