Restons debout

Isabelle Le Croarer Luck

Isabelle Le Croarer LuckChers consœurs et confrères, chers patients, chers toutes et tous qui êtes unis contre cette loi qui veut nous imposer un dangereux changement de paradigme sociétal,
Dans cet état d’urgence lié à la guerre terroriste qui aurait mérité un report du vote des lois non urgentes, et contre l’avis des professionnels du soin qui se sont dignement tus depuis la nuit du 13 novembre, les députés viennent de voter sans état d’âme pour 296 d’entre eux contre 243 de plus lucides, une loi de santé hélas contraire à la modernisation comme son titre pouvait le présager.

Dans une société en perte de valeurs et d’humanité, les Français subiront bientôt les nombreuses conséquences néfastes de cette loi sur la solidarité, l’indépendance des professionnels, le secret médical, le libre accès au soin, le coût et la qualité des soins, et le nombre de professionnels de santé sur le territoire. Le député Arnaud Robinet a parfaitement résumé ici les dérives de cette loi.

Nous, professionnels du soin, avons parfaitement compris les risques de cette loi de santé construite insidieusement depuis plus de 25 ans par des politiques qui vont, sans remords, gommer les valeurs humaines de notre exercice au profit de données comptables, qui vont solder la qualité de nos soins, qui vont aggraver la pénurie de médecins, qui préfèrent décider sans les Français et sans les experts du soin l’avenir de la santé dans leur pays, qui méprisent les contestations des professionnels de terrain appuyés par l’Ordre des médecins.


Mais nous sommes toujours debout pour contrer ceux qui se jouent de la solidarité et de la qualité de nos soins, qui, dans un jeu de poker menteur, ont voté la déviance de notre système de santé vers le profit des assurances, plutôt que vers l’équité devant la maladie et le juste droit aux soins de qualité de tous les citoyens de France. Georges Pompidou l’avait compris quand il disait que seuls les médecins en colère seront capables de déstabiliser la France jusqu’à une révolution. Les politiques d’aujourd’hui ne croient pas que les médecins puissent se lever en résistance pour préserver leur serment d’Hippocrate et garder l’indépendance du service qu’ils doivent à leur patient dans le colloque individuel qui fait la qualité de la médecine à la française. Nous sommes les experts du soin et nous allons leur montrer que l’état doit plier quant il veut écarter les valeurs de notre profession, quant il ment aux citoyens qu’il est censé servir, quant il ne se remet pas en question et garde sa ligne autoritaire et méprisante pour moderniser à son goût notre système de soins, au lieu d’écouter ceux qui font la médecine au quotidien et qui savent combien l’humanité compte dans leur mission.

Sans aller jusqu’à une révolution, restons debout et tenons bon pour garder intactes les valeurs de notre service des patients et porter nos propositions pour améliorer et moderniser la gestion économique de notre Sécurité sociale sans altérer la qualité des soins.

Docteur Isabelle Luck
MG à Elancourt dans les Yvelines, membre de la COGENY, coordination générale des médecins des Yvelines

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?