Pourquoi négocier ?

Dominique Thiers Bautrant

Dominique Thiers Bautrant

La CNAM se targue de sa légitimité à contrôler les revenus des Médecins. Pour ce faire elle publie des chiffres issus de la DREES, sans analyse ni finesse, la CNAM n’a pas
vocation à être pertinente dans ses jugements, on le saurait.

Donc les Médecins spécialistes, sans distinction, auraient vu leurs revenus progresser entre 2011 et 2014, analyse faite en tenant compte de charges STABLES sur ces années (haha ha, c’est là qu’on comprend le manque de sérieux de ces gens-là. Le fait que médecine nucléaire et radiothérapie soient fusionnées ou que la gynécologie ne différencie pas l’exercice médical du chirurgical, obstétrical ou mixte ne sont que détails dans cet océan de fumée).

Donc pourquoi négocier ? Circulez y a rien à voir On apprend ainsi que la MG n’est pas le seul parent pauvre, plusieurs spé ont des revenus encore inférieurs (pédiatres, dermatos, gynécologues méd., médecine interne) car ces disciplines ont peu d’actes et des CS non revalorisées depuis Mathusalem. L’acte intellectuel est un concept abstrait pour la CNAM, elle qui place son intelligence dans le camembert (statistique). Ce foutage de gueule est lassant, surtout lorsqu’on voit certains syndicats qui plutôt que souquer ensemble pour éviter le naufrage libéral, tapent sur la tête des rameurs d’à côté. Oui, face aux enjeux de demain, face au gouffre public, la médecine ambulatoire a besoin d’être soutenue et, loin de faire ricaner, les fermetures des cabinets faute de repreneur, faute de courage pour poursuivre, faute de motivation, faute de moyens pour répondre aux avalanches de normes , devraient alerter l’ensemble de la professio , étant bien entendu que les politiques ne réagiront que lorsqu’il sera trop tard. À preuve, l’enthousiasme avec lequel certains élus déclament leurs tirades coercitives.

Couillon, quand le problème est que plus personne ne veut faire le job, tu crois que ça va se passer comment si en plus tu promets le fouet ? Ce marasme intellectuel d’une classe politique en déshérence serait jubilatoire si ce n’était si tragique.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dans les délais le plus courts.

En cours d’envoi

©2018

Logo UFML SYNDICAT 144Merci de visiter notre site.

Aidez-nous à défendre vos droits et notre profession !

Par exemple, en vous inscrivant à notre newsletter.

 

 

Logo UFML SYNDICAT 144

Comment agir pour qu’il y ait ENFIN une vraie Révolution de la Gouvernance du système de santé en France ?

Devenez membre de notre Syndicat  !

Bouton rejoignez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?