L’UFMLS sera aux côtés des médecins de l’hospitalisation privée

UFMLS aux côtés des médecins de l'Hospitalisation privéeEn 20 ans j’ai vécu l’émergence, la poussée, l’extension des groupes au sein de l’hospitalisation privée…

J’ai vu des rachats d’établissements, des regroupements, des déplacements et j’ai vu des établissements disparaitre…

J’ai vu apparaitre de beaux et modernes établissements…Les médecins y ont gagné de superbes plateaux techniques, mais à quel prix ?

De regroupements en regroupements, de rachats en rachats, les groupes se sont livrés une guerre dont ont émergé des mégastructures, qui ont étendu leur pouvoir jusqu’à vouloir décider des modes de travail des médecins qui y exercent… Loin de les défendre, ils travaillent à leur imposer de nouveaux modes de rémunérations qui feront d’eux des variables d’ajustement assurant la positivité de leur bilan comptable. Ainsi ils militent pour un salariat des médecins, financé par l’assurance maladie, charge au méga groupe d’assurer le non dépassement de l’enveloppe financière donnée par l’Assurance maladie… Ainsi ils influeront sur l’exercice des médecins, le matériel utilisé, les patients pris en charge afin de rester dans les clous. Nos consœurs et confrères des plateaux techniques lourds savent combien il est de plus en plus difficile de lutter contre ces financiers qui déjà décident de leur matériel ou influent sur les choix de ceux-ci, demain se pourrait être bien pire.

Les méga groupes soutiennent le paiement à l’épisode de soin et au parcours de soin, moyen pour eux de bénéficier de sommes fixes qu’ils ventileront selon leurs priorités, là encore ils influeront sur les choix de patients afin de potentialiser l’enveloppe reçue.

L’UFMLS annonce cela depuis des années, syndicat de l’indépendance des médecins, et  se placera toujours en rempart et en protection des médecins exerçant en clinique.

Faites de l’UFML-S un syndicat majoritaire et nous investirons le SYMHOP (Syndicat des Médecins de l’Hospitalisation Privée) pour en faire une vraie force face aux directions.  Cette force n’existe pas, les CME n’ont en réalité pas de pouvoir décisionnel, il est temps là aussi de siffler la fin d’une époque, il est temps de donner aux médecins, aux chirurgiens, aux anesthésistes, aux obstétriciens, au peuple médecins des hôpitaux privés, la place qui est la leur : celle de femmes et d’hommes sans qui ces établissements n’existeraient pas, celle de femmes et d’hommes qui ne laisseront pas s’installer une médecine dirigée par d’autres intérêts que le soin, celle de femmes et d’hommes qui doivent être considérés par leurs directions comme indispensables et centraux. Nous serons là pour eux, nous serons là pour porter les médecins de l’hospitalisation privée à la place qu’ils méritent.

Jérôme Marty, Président UFMLS Syndicat 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?